3 octobre 2017 / 14:54 / il y a 17 jours

France-Les ex-socialistes pressent la majorité d'amender le budget

PARIS, 3 octobre (Reuters) - Les députés Nouvelle Gauche (ex-socialistes) ont exhorté mardi leurs collègues de la majorité à “corriger les déséquilibres” du projet de loi de finances pour 2018 en supprimant notamment “les cadeaux fiscaux accordés aux plus riches”.

Dans une lettre ouverte, les élus pressent les députés de La République en Marche d‘empêcher, lors de la discussion budgétaire, l‘avènement d’“un Moyen-Âge fiscal avec le retour de son cortège de privilèges”.

“Les économies que souhaite réaliser le gouvernement servent prioritairement à composer les baisses d‘impôts pour les plus riches et ce dès 2018”, écrivent les membres du groupe Nouvelle Gauche, présidé par Olivier Faure.

Le PLF 2018 prévoit notamment la suppression de l‘impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et son remplacement par l‘impôt sur la fortune immobilière (IFI), une promesse de campagne d‘Emmanuel Macron.

Le fait que des biens de luxe, comme les voitures les plus puissantes, les lingots d‘or ou encore les yachts et les jets privés, ne soient plus pris en compte dans cet impôt a suscité des réserves au sein même de la majorité présidentielle.

Les députés de La République en marche se réuniront mercredi à l‘Assemblée autour de 18h00 pour discuter d‘éventuels amendements à insérer dans le PLF 2018, notamment sur l‘IFI, a-t-on appris de source parlementaire.

“Nous avons que pour nombre d‘entre vous, le déséquilibre de ce budget est une surprise qui entre en contradiction flagrante avec vos engagements passés. Nombre d‘entre vous, qui avez combattu avec vigueur le ‘bouclier fiscal’ de Nicolas Sarkozy, ne pouvez assumer d‘être les auteurs d‘une véritable ‘armure fiscale’”, écrivent les députés Nouvelle Gauche, soulignant que la “majorité est à un tournant”.

“Au cours de la dernière campagne, vous avez aux yeux de nos concitoyens incarné le renouvellement et la promesse d‘un ‘nouveau monde’. Ce ‘nouveau monde’ ne peut être celui d‘un Moyen-Âge fiscal avec le retour de son cortège de privilèges”, ajoutent-ils. (Arthur Connan, avec Myriam Rivet et Marine Pennetier, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below