2 octobre 2017 / 16:02 / il y a 17 jours

Grèce-Croissance et excédent primaire en hausse en 2018-budget

par George Georgiopoulos et Lefteris Papadimas

ATHÈNES, 2 octobre (Reuters) - La Grèce, dont le plan de sauvetage arrive à échéance en août, table sur une accélération de la reprise de son économie l‘an prochain, selon le projet de budget présenté lundi, ce qui lui permettra de réduire son taux de chômage et d‘augmenter son excédent primaire.

Le pays sort tout juste de plusieurs années de récession, qui ont effacé environ le quart de son produit intérieur brut (PIB) et propulsé le taux de chômage à près de 28%.

“Il s‘agit du dernier budget dans le cadre du sauvetage”, a souligné le vice-ministre des Finances, George Chouliarakis, en remettant le projet de budget au président du Parlement.

Le gouvernement de gauche d‘Alexis Tsipras prévoit ainsi une croissance de 2,4% en 2018, contre 1,8% attendu en 2017.

Le taux de chômage devrait être ramené à 19%, contre 21,1% au deuxième trimestre, tout en restant deux fois plus élevé que la moyenne des pays de la zone euro qui se situe à 9,1%.

Sur le plan budgétaire, Athènes vise un excédent primaire (hors service de la dette) ambitieux, de 3,57% du produit intérieur brut (PIB) l‘an prochain, soit un niveau légèrement supérieur au niveau convenu avec ses créanciers internationaux.

Pour l‘année en cours, le gouvernement projette un excédent primaire de 2,2%, légèrement supérieur à l‘objectif de 1,75%.

La Grèce a accepté en 2015 un nouveau programme de renflouement d‘un montant de 86 milliards d‘euros, le troisième depuis 2010. Le gouvernement compte avoir retrouvé l‘accès total aux marchés financiers d‘ici août 2018, à l‘échéance du plan.

Ce projet de budget, qui sera examiné par les bailleurs de fonds lors du troisième examen des réformes du pays, table sur une dette publique de 175,6% du PIB, contre 176,8% cette année.

Athènes prévoit de lancer de nouvelles émissions de dette en 2018, dont un échange d‘anciennes obligations émises dans le cadre d‘un accord remontant à 2012 par de nouvelles.

Des mesures d‘allègement de la dette du pays, attendues prochainement, seraient déterminantes pour rendre le niveau l‘endettement supportable, est-il précisé dans le projet de budget préparé par le ministre des Finances Euclid Tsakalotos.

Pour un tableau des grandes ligne du budget: (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below