2 octobre 2017 / 13:56 / dans 2 mois

POINT MARCHÉS-Wall Street ouvre en hausse en dépit du secteur énergétique

* Le Dow Jones gagne 0,1% dans les premiers échanges

* Le resserrement monétaire de la Fed toujours en ligne de mire

* Le dollar monte encore

* Les opérateurs de casinos délaissés après la fusillage à Las Vegas

par Blandine Henault

PARIS, 2 octobre (Reuters) - La Bourse de New-York a ouvert en légère hausse lundi, en dépit du repli du secteur énergétique, dans un contexte de marché qui reste marqué par le renforcement des anticipations d‘un nouveau relèvement des taux de la Réserve fédérale en décembre.

L‘indice Dow Jones gagne 0,27% à 22.465,04 points quelques minutes après l‘ouverture, établissant au passage un record à 22.466. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,13% à 2.522,65 points et le Nasdaq Composite prend 0,20% à 6.508,69 points, ayant atteint eux aussi de nouveaux sommets.

Les investisseurs surveilleront à 14h00 GMT la publication de l‘indice ISM manufacturier des Etats-Unis et surtout, à partir de 18h00 GMT, l‘intervention prévue de Robert Kaplan, le président de la Réserve fédérale de Dallas.

Les opérateurs de marché seront attentifs à toute tonalité restrictive du président de la Fed de Dallas, qui s‘était déjà dit il y a plusieurs jours “ouvert” à un relèvement des taux en décembre.

La semaine dernière, la présidente de la Fed, Janet Yellen, avait également jugé que la banque centrale américaine devait poursuivre ses hausses de taux en dépit de la faiblesse de l‘inflation.

L‘évolution des contrats de futures sur les fonds fédéraux implique une probabilité de hausse des taux directeurs de 71% à l‘issue de la réunion du comité de politique monétaire des 12 et 13 décembre, selon le baromètre FedWatch du CME.

LE DOLLAR MONTE ENCORE

Ces anticipations de resserrement monétaire, auxquelles s‘ajoutent des spéculations sur la prochaine présidence de la Fed, se sont traduites sur les marchés par une nette remontée du dollar et des rendements obligataires américains.

Et les récents espoirs autour d‘une réforme fiscale majeure voulue par l‘administration Trump ont encore alimenté ce mouvement.

Le dollar avance de 0,4% face à un panier de devises de référence. De son côté, le rendement de l‘emprunt américain à 10 ans recule légèrement après avoir grimpé lundi jusqu‘à 2,371%, un plus haut depuis la mi-juillet.

En Europe, la séance est surtout animée par les suites du référendum sur l‘autodétermination de la Catalogne, qui plombent les banques catalanes et la Bourse de Madrid et pèsent sur l‘euro. L‘indice Stoxx 600 prend 0,29% mais l‘Ibex-35 espagnol recule de 1,82%.

L‘écart de rendement, ou spread, entre l‘obligation d‘Etat espagnole à 10 ans et le Bund allemand de même échéance a atteint 125 points de base, contre autour de 116 points de base vendredi, ce qui constitue son niveau le plus important depuis la mi-juin.

MGM RESORTS CHUTE APRÈS LA FUSILLAGE À LAS VEGAS

A Wall Street, la fusillage perpétrée lors d‘un concert à Las Vegas, qui a fait plus de 50 morts, pèse sur les opérateurs de casinos. MGM Resorts, qui détient le casino Mandalay Bay où s‘est déroulée la fusillade, chute notamment de 2,79%.

Lanterne rouge du S&P 500, Nordstrom perd -6,74% alors que des informations de presse ont fait état de difficultés pour la famille fondatrice à conclure un accord avec un partenaire financier pour retirer l‘enseigne de grands magasins de la cote.

A l‘inverse de la progression du compartiment technologique (+0,2%), le secteur énergétique abandonne 0,75% dans le sillage du net repli des cours du brut. Plus fortes baisses du Dow Jones, Chevron et Exxon Mobil reculent respectivement de 0,76% et 0,68%.

Les prix du pétrole évoluent en forte baisse alors qu‘une enquête réalisée par Reuters a montré que la production pétrolière des pays de l‘Opep avait augmenté de 50.000 barils par jour en septembre.

Par ailleurs, l‘agence Fitch s‘est dit lundi sceptique sur l‘efficacité de l‘accord de réduction de la production entre l‘Opep et certains pays non membres du cartel pour rééquilibrer le marché à court terme en raison de la concurrence du pétrole de schiste américain.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below