2 octobre 2017 / 09:41 / il y a 3 mois

CHANGES-L'euro recule au lendemain du référendum catalan

2 octobre (Reuters) - L‘euro recule lundi face au dollar dans le sillage des violences qui ont émaillé dimanche le référendum d‘autodétermination en Catalogne.

La monnaie unique, qui perd 0,61% à 1,1740 dollar vers 09h37 GMT, au plus bas depuis la mi-août, souffre en outre de la hausse du dollar, alimentée par la progression des rendements des emprunts d‘Etat américains.

Le chef de l‘exécutif catalan a ouvert la voie dimanche à une proclamation d‘indépendance, au soir du référendum interdit par Madrid, par lequel 90% des votants se sont prononcés pour une sécession.

Malgré la mobilisation de la police espagnole, qui a tout fait pour empêcher la tenue d‘un scrutin déclaré inconstitutionnel par Madrid, le gouvernement régional revendique la participation de 2,26 millions de personnes, soit environ 42% des électeurs catalans.

Près de 900 personnes ont été blessées par les forces de l‘ordre, qui ont fait usage de matraques et de balles en caoutchouc pour s‘opposer à la tenue du scrutin, selon le bilan communiqué par le gouvernement régional.

La plupart des analystes pensent toutefois que les effets sur l‘euro de la situation politique en Catalogne ne dureront pas.

“La réaction sur l‘euro est limitée parce que ceci n‘est pas considéré comme un problème pour l‘ensemble de la zone euro”, explique Antje Präfcke, responsable de la stratégie de changes chez Commerzbank.

La baisse de l‘euro s‘explique en outre par la hausse du dollar, qui prend 0,52% face à un panier de devises de référence dans la foulée de la montée des rendements des Treasuries, celui des emprunts à 10 ans ayant atteint lundi 2,371%, au plus haut depuis mi-juillet.

Toujours sur le front de la dette, l‘écart de rendement entre l‘obligation d‘Etat espagnole à 10 ans et le Bund allemand de même échéance, s‘est élargi lundi à plus de 122 points de base, contre autour de 116 points de base vendredi.

Du côté des marchés actions, la Bourse de Madrid recule de 1,21%, pénalisée par les banques catalanes comme Banco de Sabadell (-4,87%) et Caixabank (-3,3%).

Patrick Vignal, avec Jemima Kelly à Londres, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below