2 octobre 2017 / 09:21 / il y a 19 jours

RPT-Japon-Le PLD ne s'engage plus sur un retour à l'excédent budgétaire

(Répétition mastic au premier §)

par Stanley White et Takaya Yamaguchi

TOKYO, 2 octobre (Reuters) - La Parti libéral démocrate (PLD) au pouvoir au Japon ne donne plus de date pour renouer avec un excédent budgétaire primaire dans le programe qu‘il s‘apprête à présenter en vue des élections législatives anticipées du 22 octobre et dont Reuters a pu prendre connaissance.

Le programme, qui doit être dévoilé avant la fin de la journée de lundi, confirme en revanche un relèvement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) en octobre 2019 comme prévu et l‘affectation d‘une partie de ces nouvelles recettes à des dépenses de protection sociale et d‘éducation.

Le gouvernement s‘était jusqu‘à présent engagé à dégager un excédent budgétaire primaire, c‘est à dire hors service de la dette, lors de l‘exercice fiscal 2020.

L‘absence d‘échéance pour la réalisation de cet objectif est susceptible d‘alimenter les craintes de dérapage budgétaire dans un pays dont l‘endettement public est l‘un des plus élevés au monde et représente plus du double du produit intérieur brut.

Le Premier ministre Shinzo Abe a dissous la Chambre des représentants, chambre basse de la Diète, et convoqué des élections législatives le 22 octobre.

Shinzo Abe, qui est aux affaires depuis cinq ans, dit avoir besoin d‘un nouveau mandat pour investir une partie des recettes issues de la hausse à venir de la TVA dans l‘éducation et adopter une attitude plus ferme à l‘égard de la Corée du Nord, qui multiplie les essais balistiques et nucléaires.

Il cherche en outre à tirer parti de son regain de popularité et de la confusion qui règne dans l‘opposition. Mais son pari de consolider la majorité de la coalition gouvernementale à la chambre basse semble de plus en plus compromis par le succès croissant rencontré par le parti de l‘Espoir fondée par sa rivale, la gouverneure de Tokyo Yuriko Koike.

Abe a fait de la hausse des dépenses en faveur de l‘éducation et de la protection sociale son principal cheval de bataille pour la campagne à venir et il veut notamment rendre gratuite la scolarisation des enfants de 3 à 5 ans et augmenter les aides à l‘éducation pour les familles à bas revenus.

Le Premier ministre japonais avait déjà reconnu la semaine dernière que le gouvernement ne serait pas en mesure d‘atteindre son objectif d‘un budget primaire à l‘équilibre sur l‘exercice débutant le 1er avril 2020.

La programme du PLD prévoit aussi de réviser la Constitution pour clarifier le rôle de l‘armée, Shinzo Abe n‘ayant pas caché sa volonté de voir le Japon adopter une position plus musclée en matière de sécurité en permettant notamment la levée de l‘interdiction faite à l‘armée de se battre à l‘étranger pour aider des pays alliés qui seraient attaqués.

Cette nouvelle doctrine, connue sous le nom d‘autodéfense collective, constituerait le changement de politique militaire le plus important depuis la remise sur pied de l‘armée japonaise il y a 60 ans après sa défaite lors de la Seconde Guerre mondiale.

Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below