2 octobre 2017 / 04:00 / il y a 2 mois

RPT-Pékin abaisse les réserves obligatoires pour le crédit aux PME

(Répétition sans changement d‘une dépêche publiée dimanche)

* Baisse du ratio de réserves obligatoires pour certaines banques

* La BPC dit que la baisse s‘appliquera à une majorité de banques

* Cette mesure favorisera les prêts aux PME, au secteur rural

* La BPC dit maintenir une politique monétaire neutre et prudente

par Elias Glenn

PÉKIN, 1er octobre (Reuters) - La banque centrale chinoise a annoncé samedi pour la première fois depuis février 2016 une baisse du montant des réserves que certaines banques doivent détenir, afin d‘encourager les prêts aux petites entreprises en difficulté et doper le secteur privé.

La Banque populaire de Chine (BPC) a indiqué sur son site qu‘elle allait abaisser le ratio de réserves obligataires (RO) pour certaines banques répondant aux critères exigés pour le crédit aux petites entreprises et au secteur agricole.

La BPC a précisé qu‘une grande majorité des banques chinoises seraient éligibles au moins à une réduction de 50 points de base du ratio de réserves obligatoires, la plupart d‘entre elles répondant aux critères de base établis pour cela.

“La portée de la baisse est importante, elle couvre toutes les grandes banques et 90% des petits et moyens établissements. Selon notre estimation prudente, 700 milliards de yuans (90 milliards d‘euros) de liquidités devraient ainsi être libérés”, selon une note d‘analystes de Lianxun Securities.

Les baisses de taux seront effectives à partir de 2018.

Les analystes notent que cette baisse est différente des autres baisses de taux de RO car il s‘agit d‘une réduction “différée”, qui n‘entrera pas en vigueur avant l‘an prochain.

“Clairement, le marché sera déçu que cette mesure ne contribue pas à assouplir les conditions de crédit du système bancaire chinois à court terme”, a déclaré Zhou Hao, analyste de Commerzbank basé à Singapour, dans une note à ses clients.

La BPC a déclaré que cette mesure visait à encourager les prêts de faibles montants - moins de cinq millions de yuans - aux petites entreprises, et les prêts aux propriétaires individuels, ainsi que les prêts destinés à soutenir la production agricole, l‘innovation, les pauvres et l‘éducation.

ANNONCE INATTENDUE

Cette décision est conforme à la politique en vigueur de la banque centrale, qui vise à encourager les prêts ciblés aux secteurs les plus vulnérables de l‘économie, alors que d‘un autre côté Pékin cherche à décourager les investissements spéculatifs dans le secteur financier et immobilier et à freiner le gonflement de l‘endettement global des entreprises.

Mais au cours des deux dernières années, la banque centrale a préféré avoir recours à de nouveaux instruments de politique monétaire tels que les facilités de crédit à court et moyen terme pour atteindre le même objectif. La plupart des économistes interrogés par Reuters ne s‘attendait pas à l‘annonce d‘une modification du taux de RO avant 2018.

La BPC a dit dans son communiqué que la réduction de ce taux ne changeait rien à sa politique monétaire prudente et neutre.

Le taux de RO est le montant de trésorerie, en pourcentage des dépôts, qu‘une banque doit mettre en réserve auprès de la banque centrale. Le taux actuel pour les grandes banques est à 17% depuis sa dernière baisse généralisée en mars 2016.

La banque centrale a décidé en février de renforcer son programme ciblé permettant aux établissements qui financent les secteurs ruraux et les petites entreprises de bénéficier d‘un seuil de réserves obligatoires plus faible que les autres.

Mais malgré la croissance rapide du crédit au niveau national, de nombreux petits entrepreneurs et agriculteurs continuent à manquer cruellement de fonds et n‘ont pas le même accès au crédit bon marché que les entreprises publiques.

La BPC a également annoncé samedi qu‘elle poursuivrait une politique monétaire neutre et utiliserait les instruments à sa disposition pour maintenir une base de liquidité stable.

Dans son communiqué, publié à l‘issue de la réunion du troisième trimestre de son comité de politique monétaire, la BPC a dit que la Chine poursuivrait sa réforme des taux d‘intérêt et des taux de change, tout en assurant une stabilité du yuan.

L‘économie chinoise a enregistré une croissance de 6,9% au premier semestre, soutenue par un marché immobilier en plein boom et une vague de dépenses d‘infrastructure de l‘Etat.

Mais les récentes enquêtes d‘activité ont montré à plusieurs reprises que les grandes entreprises étaient les grandes bénéficiaires de cette croissance, au dépend des petites. (Avec Ben Blanchard et Coco Li, Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below