29 septembre 2017 / 20:45 / il y a 19 jours

POINT MARCHÉS-Wall Street finit le trimestre en hausse

(Actualisé avec volumes et autres actifs)

* Le Dow a pris 0,11%, le S&P-500 0,37% et le Nasdaq 0,66%

* Records de clôture pour le S&P et le Nasdaq

* Techs et financières soutiennent la tendance

* Solides performances pour les trois indices

* Première hausse mensuelle pour le dollar depuis février

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK, 29 septembre (Reuters) - La Bourse de New York a terminé vendredi la dernière séance du trimestre en hausse, avec à la clé des records de clôture pour le S&P-500 et le Nasdaq soutenus par les valeurs financières et technologiques, et ce, sur fond d‘indicateurs économiques mitigés.

L‘indice Dow Jones a gagné 23,89 points, soit 0,11%, à 22.405,09.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, a fini sur un gain de 0,37% à 2.519,36 et le Nasdaq Composite de 0,66% à 6.495,96, signant tous les deux des records de clôture.

Sur la semaine, le Dow a progressé de 0,25%, le S&P-500 de 0,68% et le Nasdaq de 1,07%.

Les trois grands indices affichent de solides performances sur la période juillet-septembre. Le premier a pris 4,94%, le deuxième 3,96% et le troisième 5,79%. Le Dow et le S&P-500 réalisent ainsi leur huitième trimestre consécutif de hausse, contre cinq pour le Nasdaq.

Les investisseurs ne se sont pas laissés freiner par des indicateurs mitigés.

Les dépenses de consommation des ménages américains ont à peine augmenté au mois d‘août, probablement en raison de l‘ouragan Harvey qui a pesé sur les ventes de voitures et l‘inflation est restée modérée.

L‘indice des prix à la consommation hors énergie et produits alimentaires a augmenté de 0,1% sur un mois, comme en juillet, mais légèrement moins vite que prévu (+0,2%).

Sur un an, cet indice, dit “core PCE”, très suivi par la Réserve fédérale, a augmenté de 1,3%, après 1,4% en juillet, à son rythme le plus faible depuis novembre 2015.

En revanche, l‘indice PMI sur la croissance de l‘activité manufacturière dans la région de Chicago est ressorti supérieur aux attentes.

”Nous avons eu une série d‘indicateurs économiques, mais pas beaucoup de catalyseurs pour les investisseurs dans une direction ou une autre“, explique Eric Wiegand, de chez Private Client Reserve”.

“Le chiffre de l‘inflation a été décevant, mais la banque centrale a maintenu sa position sur la réduction de son bilan et la hausse des taux, donc le marché s‘est adapté”.

Le marché s‘interroge toujours néanmoins sur la capacité de Donald Trump à faire passer le projet de réforme fiscale que le président américain a présenté mercredi.

Le plan prévoit une réduction de l‘impôt sur les sociétés et sur les revenus des plus riches aux Etats-Unis sans donner beaucoup de précisions sur la manière dont ces allègements seront compensés.

Gary Cohn, le conseiller économique de la Maison blanche, a déclaré jeudi que le surplus de croissance économique suffirait à financer les baisses d‘impôt prévues par ce projet de réforme fiscale..

TECHS ET FINANCIÈRES EN TÊTE

Sept des onze compartiments ont terminé dans le vert. Le secteur des valeurs technologiques a réalisé la meilleure performance avec 0,75%.

La distribution et les financières prennent la deuxième et la troisième place avec une hausse respective de 0,49% et de 0,33%.

Aux valeurs, Cisco a pris 0,84%, meilleure performance du Dow, devant Microsoft (+0,83%).

Facebook a pris 1,23%, Amazon 0,52%, parmi les plus forts contributeurs à la hausse du Nasdaq.

Le constructeur de maisons KB Home a gagné 8,55% après avoir publié jeudi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Plus forte hausse du S&P-500, Tyson Foods, numéro un américain de la viande, a bondi de 7,64 % après avoir relevé jeudi soir sa prévision de bénéfice par action annuel.

Quelque 6,01 milliards d‘actions ont changé de mains sur les marchés américains, contre 6,25 milliards sur la moyenne des 20 dernières séances.

LE DOLLAR REGAGNE DU TERRAIN

Sur le front des changes, le dollar, a momentanément creusé ses pertes face à un panier de six devises de référence en réaction au chiffre de l‘inflation, mais a repris quelques couleurs. Il affiche une hausse hebdomadaire proche de 1%, et son premier gain mensuel depuis février.

Le billet vert profite de l‘annonce d‘une rencontre entre Donald Trump et Kevin Warsh, ancien gouverneur de la Réserve fédérale, en vue d‘une éventuelle nomination à la présidence de la Fed, selon une source au fait de la rencontre.

Le président américain a déclaré vendredi qu‘il se déciderait “dans deux, trois semaines”

L‘annonce de cette rencontre a fait également monter les rendements des Treasuries. Celui de l‘emprunt à 10 américain a gagné deux points de base à 2,325%.

Les cours du pétrole ont modestement repris du terrain, les investisseurs poursuivant leurs prises de bénéfices après le pic de deux ans atteint lundi par l‘or noir en raison des tensions liées au référendum d‘autodétermination du Kurdistan irakien.

Ils ont gagné plus de 9% en septembre, leur plus forte hausse mensuelle depuis avril 2016.

Sur le front des métaux précieux, l‘or a perdu 0,5% à 1280,15 l‘once.

Avec Sruthi Shankar, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below