29 septembre 2017 / 16:15 / il y a 24 jours

La taxation des GAFA est un sujet d'intérêt général, dit Macron

TALLINN, 29 septembre (Reuters) - La taxation des géants d‘internet - les GAFA - qui ne “respectent pas le jeu” sur le sol européen, est un sujet d‘intérêt général, et est soutenue pour l‘heure par 19 pays de l‘Union européenne, a déclaré vendredi Emmanuel Macron.

“Aujourd‘hui le marché est dysfonctionnel”, a dit le chef de l‘Etat français lors d‘une conférence de presse à l‘issue du premier sommet européen consacré à l‘économie numérique à Tallinn.

“Nous souhaitons une régulation ambitieuse” des géants d‘internet qui ne “respectent pas les règles du jeu”, a-t-il ajouté.

“Je soutiens l‘initiative d‘une taxe de base (sur le chiffre d‘affaires-NDLR). (...) Je souhaite que nous allions plus loin avec une taxe sur la valeur créée dans nos pays”, a-t-il précisé.

Selon le rapport d‘un député européen favorable à une réforme, l‘Union européenne aurait perdu 5,4 milliards d‘euros en impôts de Google et Facebook entre 2013 et 2015 à cause de leurs mesures d‘optimisation fiscale.

La France propose depuis plusieurs semaines de taxer les “GAFA” (Google, Apple, Facebook et Amazon) sur la base de leur chiffre d‘affaires réalisé dans chaque pays, et non plus les bénéfices logés dans des filiales installées dans des Etats à faible fiscalité. (Marine Pennetier et Julia Fioretti, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below