29 septembre 2017 / 13:20 / dans 2 mois

USA-Petite hausse des dépenses des ménages, inflation faible

WASHINGTON, 29 septembre (Reuters) - Les dépenses de consommation des ménages américains ont à peine progressé en août, probablement en raison de l‘ouragan Harvey qui a pesé sur les ventes de voitures, et l‘inflation en rythme annuel a enregistré sa plus faible progression depuis fin 2015, ce qui suggère un ralentissement de la croissance au troisième trimestre.

Les dépenses de consommation, qui représentent plus des deux tiers de l‘activité économique aux Etats-Unis, ont augmenté de 0,1% le mois dernier, comme prévu par les économistes interrogés par Reuters, après +0,3% en juillet, montrent les chiffres publiés vendredi par le département du Commerce.

Ces données tendent à confirmer les anticipations d‘un ralentissement de la croissance au troisième trimestre, lié au passage des ouragans Harvey et Irma, après une croissance de 3,1% du PIB en rythme annualisé au deuxième trimestre, son niveau le plus soutenu depuis plus de deux ans. La vigueur des dépenses de consommation a soutenu la croissance sur la période avril-juin.

L‘inflation est restée modérée le mois dernier. L‘indice des prix à la consommation, hors énergie et produits alimentaires, a augmenté de 0,1% sur un mois, comme en juillet, mais légèrement moins vite que prévu (+0,2%).

Sur un an, cet indice, dit “PCE core”, a augmenté de 1,3%, après 1,4% en juillet, à son rythme le plus faible depuis novembre 2015.

Le “PCE core” est l‘indicateur d‘inflation privilégié par la Réserve fédérale, dont l‘objectif est un rythme annuel de hausse des prix de 2%.

La Réserve fédérale américaine a indiqué la semaine dernière qu‘elle anticipait une nouvelle hausse de taux cette année. Mardi, sa présidente Janet Yellen a déclaré que la Fed devait continuer à augmenter progressivement ses taux malgré l‘incertitude concernant l‘évolution de l‘inflation. La Fed a relevé ses taux deux fois depuis le début de l‘année.

Les revenus des ménages ont augmenté de 0,2% en août, après avoir progressé de 0,3% en juillet (+0,4% en première estimation). L‘épargne a diminué à 522,9 milliards de dollars (442 milliards d‘euros) contre 524,8 milliards en juillet.

Le dollar a légèrement reculé face à un panier de devises de référence et le rendement des obligations d‘Etat américaines à 10 ans s‘est orienté à la baisse après la publication de ces chiffre.

Tableau

Les indicateurs américains en temps réel (Lucia Mutikani; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below