29 septembre 2017 / 02:39 / il y a 2 mois

LEAD 1-Les prix augmentent pour un huitième mois consécutif au Japon

(Actualisé avec autres indicateurs, commentaires, changement de slug)

par Leika Kihara et Stanley White

TOKYO, 29 septembre (Reuters) - L‘inflation de base a accéléré, la production industrielle a augmenté plus que prévu et la demande de travail est restée à ses plus hauts niveaux depuis plus de 40 ans en août au Japon, montrent plusieurs indicateurs publiés vendredi témoignant de la dynamique actuelle de la troisième économie mondiale.

Ces données devraient alimenter l‘optimisme relatif à la croissance économique du Japon, même si la décision du Premier ministre, Shinzo Abe, de provoquer des élections législatives anticipées a introduit un facteur d‘incertitudes.

L‘indice “core” des prix à la consommation, qui inclut les produits pétroliers mais exclut les produits alimentaires frais, a augmenté le mois dernier de 0,7% sur un an au Japon, ce qui représente un huitième mois consécutif de progression.

Cette hausse, bien qu‘elle soit encore éloignée de l‘objectif de la Banque du Japon d‘une inflation de 2%, est conforme à la prévision médiane des économistes et elle est supérieure au gain de 0,5% enregistré en juillet.

“Les prix augmentent progressivement. Les exportations soutiennent la production et la demande intérieure ne semble pas trop mauvaise”, a commenté Hidenobu Tokuda, économiste senior au Mizuho Research Institute.

“Tant qu‘Abe reste au pouvoir, nous allons assister à une poursuite de ses politiques mais tout dépend des élections.”

La demande de travail reste à son plus haut niveau depuis 1974, avec un ratio entre postes à pourvoir et postulants de 1,52 en août, stable sur un mois.

L‘essor de la production industrielle a été plus vigoureux que prévu le mois dernier, de 2,1% sur un mois.

L‘économie japonaise a connu au deuxième trimestre une croissance de 2,5% en rythme annualisé avec l‘accélération des dépenses des ménages et des investissements des entreprises.

La croissance des salaires et des prix reste cependant faible, ce qui a amené la Banque du Japon à repousser à plusieurs reprises la date du retour à son objectif d‘inflation.

La BoJ s‘attend désormais à atteindre une inflation de 2% au cours de l‘année fiscale s‘achevant en mars 2020. Elle fonde cette prévision sur le resserrement du marché du travail et la solidité de la croissance économique dans l‘archipel.

La progression des dépenses des ménages, particulièrement forte au deuxième trimestre, a en revanche été plus faible que prévu en août, de 0,6% sur un an contre une prévision médiane de 1,0%.

“Je ne suis pas pessimiste au sujet de la consommation”, dit Hiroshi Miyazaki, économiste senior chez Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities. “Le marché du travail est tendu et le revenu disponible augmente. Les dépenses des ménages peuvent conserver une base solide.” (Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below