28 septembre 2017 / 19:09 / dans 3 mois

Fincantieri et Naval Group pourraient échanger des participations

MILAN, 28 septembre (Reuters) - L‘italien Fincantieri et le français Naval Group pourraient échanger des participations allant de 5% à 10% pour sceller une future alliance navale entre Rome et Paris, lit-on sur un document publié jeudi sur le site du Trésor italien.

La France et l‘Italie sont convenus mercredi de mettre sur pied un groupe de travail pour étudier la possibilité, d‘ici juin 2018, de créer un champion européen dans le naval militaire en rapprochant Naval Group, dont Thales détient 35%, et Fincantieri.

Dans la journée, Herve Guillou, P-DG de Naval Group, a dit vouloir créer avec Fincantieri une alliance sur le modèle de Renault-Nissan, avec des participations croisées, plutôt que de devenir l‘Airbus du naval.

“La possibilité et les modalités d‘un échange entre les deux entreprises de 5% à 10% de leurs capitaux respectifs seront analysées et des mesures concrètes visant à développer des synergies seront définies et présentées aux deux gouvernements”, est-il précisé dans le document du Trésor.

“Cette feuille de route devrait inclure la création d‘une coentreprise équilibrée au sein de laquelle des projets en commun seraient progressivement développés avec une priorité donnée aux plate-formes, systèmes et équipements de bâtiments de surface.” (Francesca Landini, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below