28 septembre 2017 / 05:58 / il y a 3 mois

Le C919 de Comac a effectué un deuxième vol d'essai

par Brenda Goh

SHANGHAI, 28 septembre (Reuters) - L‘avionneur chinois Comac a annoncé jeudi que son monocouloir C919 avait effectué un deuxième vol d‘essai, près de cinq mois après son vol inaugural intervenu le 5 mai après avoir été reporté à plusieurs reprises.

L‘appareil qui vise à concurrencer le 737 de Boeing et l‘A320 d‘Airbus AIR.PA> porte les ambitions de la Chine sur un marché mondial des gros avions de transport régionaux estimé à 2.000 milliards de dollars (1.700 milliards d‘euros) sur les 20 prochaines années.

“L‘avion est revenu sans encombre”, a dit un porte-parole de Comac à Reuters.

Comac a précisé que l‘appareil avait atteint une altitude de 10.000 pieds après avoir décollé de l‘aéroport de Shanghai Pudong à 23h22 GMT. Il a atterri deux heures et 46 minutes plus tard alors que son vol inaugural avait duré 80 minutes.

“L‘intervalle entre les deux premiers vols du C919 est extraordinaire”, a souligné Bradley Perrett, journaliste d‘Aviation Week et spécialiste de la Chine, dans un article publié mercredi.

“La conclusion doit être que Comac n‘était pas vraiment prêt pour le vol inaugural en mai... De l‘avis général, le C919 a volé aussi tôt pour des motifs purement politiques même si rien ne laisse penser que cela pouvait être dangereux.”

L‘avion régional MRJ de Mitsubishi, le premier avion de transport de passagers nippon, avait effectué son deuxième vol d‘essai huit jours après son vol inaugural en 2015 et il ne s‘est passé que cinq jours entre les deux premiers vols de l‘A350 d‘Airbus, a aussi rappelé Perrett.

Le site internet public chinois ThePaper.cn avait auparavant rapporté que le C919 avait décollé de l‘aéroport Pudong à 7h20 heure locale et devait revenir vers 11h00, soit 3h40 de vol. Comac n‘a pas précisé dans l‘immédiat pour quelles raisons le vol a été plus court qu‘attendu.

L‘avionneur a pour l‘instant fait état de 730 commandes pour le nouvel appareil, provenant de 27 donneurs d‘ordre dont de nombreux loueurs chinois. (Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below