27 septembre 2017 / 14:29 / dans 20 jours

Donald Trump accuse Facebook de lui être hostile

WASHINGTON, 27 septembre (Reuters) - Donald Trump a accusé mercredi Facebook d‘être un réseau social “anti-Trump” et s‘est interrogé sur le rôle que ce dernier aurait joué au cours de la campagne présidentielle de 2016.

“Facebook a toujours été anti-Trump. Les réseaux ont toujours été anti-Trump”, a écrit le président américain sur son compte Twitter mercredi matin.

Dans le même message, Donald Trump accuse le New York Times et le Washington Post d‘être contre lui et s‘interroge sur une éventuelle “collusion” de la presse.

Dans un second tweet, il explique que le peuple américain était, lui, “pro-Trump”. Il ajoute qu‘aucun autre président américain n‘a accompli autant de choses au cours des neuf premiers mois d‘une présidence.

Donald Trump est toujours poursuivi par les soupçons entourant une ingérence présumée de la Russie au cours de la campagne électorale, le Kremlin ayant voulu favoriser la candidature du républicain au détriment de celle d‘Hillary Clinton considérée comme hostile aux intérêts russes.

Donald Trump dément toute collusion entre son équipe de campagne ou ses proches et des ressortissants russes liés de près ou de loin au gouvernement de Moscou.

Makini Brice; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below