26 septembre 2017 / 10:22 / il y a 25 jours

BOURSE-Genfit chute, forte consommation de trésorerie au S1

PARIS, 26 septembre (Reuters) - L‘action Genfit chute mardi à la Bourse de Paris alors que la société de biotechnologies a fait état d‘une perte opérationnelle creusée au premier semestre, marqué par une forte consommation de trésorerie.

A 12h20, le titre recule de 3,22% à 25,57 euros, la plus forte baisse de l‘indice SBF 120, alors en hausse de 0,07%.

Genfit a quasiment doublé sa perte opérationnelle sur les six premiers mois de l‘année, à 22,4 millions d‘euros, en raison d‘une nette augmentation de ses dépenses. La trésorerie a été réduite à 126,3 millions d‘euros, soit une consommation de 26 millions d‘euros depuis le début de l‘année.

“Les résultats du premier semestre de Genfit sont globalement conformes à nos attentes même si les dépenses de R&D ont accéléré un peu plus vite que nous l‘anticipions”, observent dans une note les analystes de Natixis.

“Nous estimons que ce rythme devrait conduire à une trésorerie brute d‘un peu plus de 100 millions d‘euros à fin 2017”, ajoutent-ils.

Genfit est actuellement engagé dans le développement de l‘étude clinique de phase 3 de son médicament phare elafibranor contre les maladies du foie NASH.

Les dépenses consacrées à cette étude vont continuer à s‘amplifier au second semestre dans la mesure où le groupe a pour objectif de terminer le recrutement des patients vers la fin du premier trimestre 2018, a prévenu lundi soir Genfit.

“Genfit reconnaît un retard de quatre à six mois sur son plan initial du fait d‘une forte concurrence actuelle dans le recrutement de patients NASH et dans la volonté de faire un recrutement qualitatif”, observent de leur côté les analystes d‘Oddo BHF.

Selon eux, les résultats de l‘étude devraient être rendus publics au second semestre 2019 en tenant compte des 72 semaines de protocole et des quelques mois nécessaires à leur évaluation.

“Genfit pourrait devoir relever de l‘argent avant d‘annoncer les données intermédiaires, ce qui serait inévitablement plus dilutif qu‘une levée de fonds après ces mêmes résultats (que nous attendons positifs)”, indiquent-ils.

Les analystes d‘Oddo, comme ceux de Natixis, restent néanmoins à l‘achat sur Genfit, confiants dans les perspectives de l‘elafibranor.

Ils soulignent notamment les difficultés rencontrées actuellement par certains concurrents du groupe dans le traitement de la NASH, comme Intercept et Allergan .

“Force est de constater qu‘un certain nombre d‘entre eux rencontrent quelques problèmes qui permettront probablement à Genfit de faire la course en tête”, soulignent les analystes de Natixis.

“Le chemin est encore long mais les perspectives sont solides”, résument ceux d‘Oddo. (Blandine Hénault, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below