26 septembre 2017 / 09:43 / il y a 3 mois

GESTION-Pictet AM mise sur la sélectivité dans les actions européennes

PARIS, 26 septembre (Reuters) - Jugeant le contexte global de nouveau favorable à la prise de risque, Pictet Asset Management préfère les actions européennes aux américaines mais privilégie une très grande sélectivité en misant entre autres sur la capacité des entreprises de son portefeuille à augmenter leurs flux de trésorerie.

“L‘Europe devrait faire mieux que ses pairs”, estime Tomas Pinto, gérant du fonds Pictet-European Equity Selection, qui met en avant le niveau très élevé de la confiance des ménages sur le Vieux Continent et son impact sur la consommation, avec à la clé une reprise annoncée de l‘investissement des entreprises.

“Jusqu‘à maintenant, la reprise se faisait sans l‘investissement des entreprises”, a-t-il expliqué mardi. “Aujourd‘hui, le taux d‘utilisation des capacités est proche d‘un point d‘inflexion, et l‘investissement des entreprises va augmenter. Et quand l‘investissement des entreprises reprendra, cela créera un cercle vertueux.”

Si le contexte macroéconomique est donc globalement porteur, le fonds juge pour autant la sélectivité indispensable au vu de la hausse récente des marchés.

“Quoi que vous ayez acheté il y a trois ans, vous êtes gagnant”, résume Tomas Pinto. “Aujourd‘hui, le stock-picking est une nécessité.”

Parmi les critères clés appliqués par le groupe en matière de sélection figurent logiquement les perspectives de croissance et de rentabilité, notamment en matière de cash-flows, ainsi que la capacité à réinvestir les liquidités dans la croissance.

Sous-pondéré sur le secteur bancaire, dans lequel il juge difficile de trouver de la croissance au vu de la tendance à la désintermédiation, Pictet-European Equity Selection est au contraire très actif sur les hautes technologies.

Le fonds mise entre autre sur le fournisseur de capteurs AMS , le spécialiste néerlandais des équipements de fabrication de semi-conducteurs ASML, le spécialiste de la sécurité informatique Sophos ou encore Nokia , dont il juge sous-valorisé le portefeuille de brevets, générateur de cash-flows réguliers.

Dans des secteurs beaucoup plus traditionnels, il a choisi l‘équipementier automobile espagnol Gestamp, un leader mondial de l‘emboutissage qui, grâce à des technologies propriétaires, devrait profiter de la tendance à la réduction du poids des véhicules, amplifiée par l‘essor des motorisations électriques.

“Dans le monde des véhicules électriques, le poids est roi”, explique Tomas Pinto. “Gestamp n‘est pas une entreprise très connue et elle sera gagnante quelle que soit l‘évolution du cycle dans le secteur automobile.”

Parmi les valeurs françaises sélectionnées dans le fonds figurent entre autres Vivendi (dont la filiale de musique UMG est une “pépite” pour Pictet), l‘équipementier aéronautique Safran mais aussi le gestionnaire d‘établissements de prises en charge de la dépendance Orpea et le spécialiste de la blanchisserie industrielle Elis , auquel Tomas Pinto prête un important potentiel de gains de parts de marché en Europe, synonyme selon lui d‘augmentation des marges.

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below