25 septembre 2017 / 13:46 / il y a 25 jours

POINT MARCHÉS-Wall Street ouvre en légère baisse, plombée par Apple

25 septembre (Reuters) - La Bourse de New York a débuté dans le rouge lundi, tirée à la baisse par le repli d‘Apple, qui s‘ajoute à un climat globalement favorable à la prudence avant une série d‘interventions de responsables de la Réserve fédérale.

Quelques minutes après le début des échanges, l‘indice Dow Jones abandonne 9,15 points, soit 0,04%, à 22.340,44. Le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,14% à 2.498,64 et le Nasdaq Composite cède 0,6% à 6.388,48.

Apple perd 1,32%, de loin la plus forte baisse du Dow, après avoir cédé 5% la semaine dernière, sa plus forte baisse hebdomadaire depuis plus d‘un an, en réaction à l‘accueil mitigé de la presse et des clients à ses nouveaux produits.

Le titre est passé sous 150 dollars pour la première fois depuis la publication des derniers résultats trimestriels du groupe fin juillet.

En l‘absence de tout indicateur économique important et de résultats de société de premier plan, les investisseurs américains sont attentifs aux déclarations des responsables de la Réserve fédérale, moins d‘une semaine après leur réunion de politique monétaire.

William Dudley, le président de la Fed de New York, a notamment déclaré avant l‘ouverture que les facteurs qui ont récemment freiné l‘inflation aux Etats-Unis allaient en “s‘estompant”, une évolution favorable à la remontée des taux.

Ses propos, qui suggèrent que la banque centrale pourrait retrouver des conditions plus propices au relèvement des taux, ont brièvement fait monter le dollar, qui gagnait 0,37% à 13h30 GMT face à un panier de devises de référence.

Deux des collègues de William Dudley, Charles Evans et Neil Kashkari, doivent s‘exprimer dans la journée et mardi, ce sera le tour de la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen.

General Motors gagne 2,16% après le relèvement de la recommandation de Deutsche Bank, passé à l‘achat en estimant que le déploiement de véhicules autonomes du groupe est désormais une question de trimestres.

Les marchés européens, eux, évoluent en ordre dispersé, tiraillés entre l‘impact positif de la baisse de l‘euro et les incertitudes liées à la victoire plus serrée qu‘attendu d‘Angela Merkel aux élections allemandes de dimanche.

L‘indice paneuropéen Stoxx 600 gagne 0,19% et le Dax à Francfort 0,16% mais le CAC 40 à Paris abandonne 0,27%.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

Marc Angrand, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below