8 septembre 2017 / 07:30 / dans 12 jours

LEAD 1-Irma fait route vers la Floride après 14 morts dans les Caraïbes

* L‘oeil est passé au nord d‘Haïti

* Et se dirige vers la Floride

* Des personnes portées disparues à Saint-Martin (Actualisé avec précisions concernant Saint-Martin §§ 7-10)

par Delana Isles

PROVIDENCIALES, îles Turks-et-Caïcos, 8 septembre (Reuters) - L ‘oeil de l‘ouragan Irma a frôlé jeudi les îles britanniques de Turks-et-Caïcos, après avoir dévasté sur son passage plusieurs îles des Caraïbes et tué au moins 14 personnes, et se dirige maintenant vers la Floride.

Cet ouragan de la taille de la France, l‘un des plus puissants jamais enregistrés dans l‘Atlantique, a ravagé notamment les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, mais aussi Barbuda, les Îles Vierges américaines, déracinant les arbres et balayant sur sa route maisons et hôpitaux.

Après avoir frôlé les rivages de la République dominicaine et d‘Haïti par le nord, provoquant des pluies torrentielles, l‘ouragan se trouvait vendredi à 860 km au sud-est de Miami avec des vents à 260 km/h, selon le dernier point du Centre américain de veille cyclonique (NHC).

En chemin, il devrait frapper les Bahamas.

Dans toute la mer des Caraïbes, les autorités tentaient d‘évacuer les dizaines des milliers d‘habitants et de touristes de la route de l‘ouragan avant son arrivée.

Sur les îles déjà touchées par Irma, des habitants sous le choc tentaient de mesurer l‘ampleur du désastre, tout en se préparant au passage prochain d‘un second important ouragan, José, de catégorie 3, attendu samedi.

Dans la partie française de Saint-Martin, dévastée mercredi, quatre personnes ont été retrouvées mortes et une cinquantaine d‘autres ont été blessées, selon un bilan encore provisoire donné jeudi par le Premier ministre, Edouard Philippe.

“Il y a un certain nombre de personnes qui sont portées disparues”, a précisé vendredi la ministre française des Outre-mer, Annick Girardin, interrogée par BFM TV.

Des témoignages font état de pillages dans les commerces de Saint-Martin.

“Malheureusement, il y a en ce moment des scènes de pillage dans les magasins de la ville et ce n‘est pas toujours pour des besoins d‘eau ou de besoins alimentaires parce que, quand je suis passée, il s‘agissait de télévisions”, a confirmé Annick Girardin après une visite sur l‘île.

C‘est la première fois que les îles britanniques de Turks-et-Caïcos se trouvent sur le chemin d‘une tempête de catégorie 5, a déclaré Virginia Clerveaux, directrice de la gestion des catastrophes et des interventions d‘urgence.

Un journaliste Reuters présent sur place décrit des murs et des toits secoués par l‘ouragan sur l‘île de Providenciales, des vents stridents et des baisses de pression ressenties dans la poitrine. Les quelques touristes encore présents sur les îles se sont calfeutrés dans des hôtels, tout comme certains habitants.

AU MOINS QUATORZE MORTS

Quatre personnes ont été tuées lors du passage de l‘ouragan dans les Îles Vierges américaines et un hôpital a été grièvement endommagé, a annoncé jeudi un porte-parole du gouvernement. Un navire amphibie de l‘armée américaine est arrivé sur place jeudi et des hélicoptères ont été envoyés pour évacuer des malades.

L‘île de Barbuda, où une personne a été tuée, a été réduite en ruines, a annoncé le Premier ministre, Gaston Browne. Sur le territoire britannique d‘Anguilla, une personne est morte et l‘hôpital, l‘aéroport et les lignes électriques et téléphoniques ont été endommagés.

Dans la partie néerlandaise de Saint-Martin, on déplore au moins un mort et plusieurs blessés.

Des images télévisées montrent un port détruit, des bateaux projetés les uns contre les autres, des routes submergées et des maisons soufflées ou inondées. Le président français, Emmanuel Macron, s‘est entretenu jeudi avec la Première ministre britannique Theresa May pour coordonner une réponse humanitaire.

Trois personnes ont été tuées dans l‘ouragan à Porto Rico, où deux tiers des habitants étaient sans électricité. Un surfer aurait également trouvé la mort dans les Barbades.

A Cuba, les autorités ont entamé l‘évacuation de certains des 51.000 touristes étrangers, en particulier dans les stations balnéaires de la côte nord.

LA FLORIDE SE PRÉPARE

En Floride, les habitants du comté de Miami-Dade ont reçu l‘ordre de se déplacer vers les hauteurs jeudi matin et les autorités ont demandé aux touristes de quitter l‘archipel des Keys, au sud de Miami.

Les pénuries d‘essence se sont aggravées jeudi dans la région de Miami-Fort Lauderdale, les ventes dépassant cinq fois la normale. Des centaines de personnes faisaient la queue pour acheter bouteilles d‘eau, provisions et essence et quitter la ville avant l‘arrivée d‘Irma.

“Aux habitants de Floride, nous voulons seulement que vous vous protégiez, soyez très très vigilants et prudents”, a déclaré le président américain Donald Trump, propriétaire du domaine de Mar-a-Lago à Palm Beach, dans l‘Etat, ainsi que d‘une maison sur la partie française de Saint Martin.

Plus au Nord, la côté atlantique de l‘Etat de Georgie fera l‘objet d‘une évacuation obligatoire dès samedi, a annoncé le gouverneur Nathan Deal.

Les modélisations anticipent un passage de l‘ouragan sur la pointe sud de la Floride dimanche matin et des perturbations dans tout l‘Etat dans les jours suivants, selon le Centre national de prévision des ouragans, à Miami.

Les compagnies aériennes américaines ont multiplié les vols pour tenter d‘évacuer le plus grand nombre de personnes habitant sur la route de l‘ouragan Irma en Floride.

American Airlines, a annoncé jeudi l‘ajout de 16 vols au départ de Miami, tandis que plus de 2.400 annulations ont été faites pour le week-end, jusqu‘à lundi.

Delta Air Lines a annoncé avoir ajouté 2.000 sièges sur ses vols, tandis qu‘United Airlines a affrété six nouveaux vols au départ de Miami. Les trois compagnies prévoient de suspendre leurs opérations dans le sud de la Floride à compter de vendredi soir.

Deux nouveaux ouragans se sont formés mercredi dans l‘Atlantique. Dans le golfe du Mexique, Katia, de catégorie 1, se dirige vers le Mexique, tandis que l‘ouragan José, désormais en catégorie 3 avec des vents à 195 km/h se situait jeudi à environ 1.000 km à l‘est des Petites Antilles, et pourrait atteindre, outre les Caraïbes, le territoire américain. (Scott Malone à San Juan, Jorge Pineda à Saint Domingue, Guy Delva à Port-au-Prince, Makini Brice à Haïti; Sarah Marsh à Cuba et Daina Beth Solomon à Mexico, avec Simon Carraud à Paris; Julie Carriat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below