6 septembre 2017 / 21:12 / il y a 2 mois

LEAD 1-Le parlement catalan pour la tenue d'un référendum d'indépendance

(Actualisé avec détails, citations, contexte)

MADRID, 6 septembre (Reuters) - Le parlement de Catalogne a adopté mercredi une loi autorisant l‘organisation d‘un référendum sur l‘indépendance de la région le 1er octobre.

Le gouvernement espagnol soutient que cette initiative est illégale et qu‘elle doit être stoppée.

Au terme de 12 heures de débats houleux, le parlement catalan, dans lequel les partis favorables à l‘indépendance ont la majorité, s‘est prononcé en faveur de l‘organisation de cette consultation référendaire et en faveur d‘un cadre légal pour un Etat indépendant.

Les parlementaires opposés à l‘indépendance ont quitté la salle avant le vote tandis que les partisans de la mesure, soutenue par le président de la région Carles Puigdemont, ont chanté l‘hymne catalan après l‘adoption du texte.

Les enquêtes d‘opinion montrent que le soutien à l‘autodétermination s‘essouffle avec la reprise économique mais qu‘une majorité de Catalans souhaitent avoir la possibilité de s‘exprimer sur cette question.

Le gouvernement de Madrid a demandé à la Cour constitutionnelle d‘annuler cette loi dès son adoption. La Constitution espagnole affirme que le territoire nationale est indivisible.

Les Catalans devront répondre à la question :“Voulez-vous que la Catalogne soit une république indépendante ?”

“Vous ne diviserez pas l‘Espagne mais vous brisez la Catalogne. Vous mettez en danger la cohésion sociale”, a déclaré Alejandro Fernandez, élu du Parti populaire (PP) au pouvoir, aux membres du parlement.

Cette initiative intervient trois semaines après les attaques terroristes commises sur l‘avenue des Ramblas à Barcelone et dans la station balnéaire de Cambrils qui ont fait 16 morts.

Les divisions et divergences entre Madrid et Barcelone sont réapparues à cette occasion sur la question de savoir si ces attentats auraient pu être évités.

Carles Puigdemont a précisé cette semaine qu‘il n‘y aurait pas de taux minimal de participation pour garantir la validité du scrutin.

Le président du gouvernement Mariano Rajoy a déclaré lundi que les autorités espagnoles utiliseraient tous les moyens à leur disposition pour empêcher la tenue de ce référendum. (Angus Berwick; Pierre Sérisier pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below