5 septembre 2017 / 09:19 / dans 3 mois

BOURSE-L'automobile en nette hausse, portée par le dynamisme du marché européen

(Répétition titre, texte sans changement)

PARIS, 5 septembre (Reuters) - Le valeurs de l‘automobile se distinguent mardi, affichant la plus forte progression sectorielle en Europe, portées par de bons chiffres de ventes de voitures en Allemagne pour le mois d‘août, qui confirment le dynamisme du marché européen.

A 11h15, l‘indice Stoxx du compartiment automobile gagne 1,33% quand l‘indice large Stoxx 600 ne progresse dans le même temps que de 0,33%.

L‘automobile avait déjà signé lundi l‘unique hausse sectorielle en Europe.

“L‘automobile est plutôt bien orientée depuis hier avec des bons chiffres sur les immatriculations de voitures neuves en Allemagne. Il y a globalement des conditions plutôt favorables sur le marché européen”, observe Andréa Tueni, analyste marchés chez Saxo Banque.

Selon les chiffres publiés lundi par la KBA, l‘autorité allemande du transport routier, Les immatriculations de voitures neuves en Allemagne, en hausse de 3,5% en août, ont atteint leur meilleur niveau depuis huit ans, soutenues par la vigueur de l‘économie et par des promotions.

A Francfort, les titres des constructeurs automobiles signent les plus fortes progressions du Dax 30, Volkswagen gagnant 2,01%, Daimler 1,58% et BMW 2,17% tandis Porsche prend 1,73.

A Paris, Peugeot et Renault avancent respectivement de 1,19% et 0,77%, parmi les plus fortes hausses du CAC 40.

Dans leur sillage, les actions des équipementiers automobiles sont aussi bien orientées, Valeo s‘adjugeant 1,19% et Faurecia 0,9%.

D‘après les chiffres publiés vendredi par le Comité des constructeurs français d‘automobiles (CCFA), les immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de 9,42% en août en données brutes par rapport au même mois de 2016.

Le CCFA table sur une hausse de 3% à 4% du marché automobile français sur l‘ensemble de cette année. Renault attend pour sa part un marché français en progression de 2% tandis que PSA voit pour l‘Europe une croissance de l‘ordre de 3% en 2017. (Blandine Hénault, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below