4 septembre 2017 / 11:12 / dans 17 jours

France–Macron et Blanquer en CP dédoublés pour la rentrée

FORBACH, Moselle, 4 septembre (Reuters) - Emmanuel Macron et Jean-Michel Blanquer ont participé lundi à la rentrée des classes dans l’école primaire Louis Houpert de Forbach, un établissement classé en Réseau d’éducation prioritaire renforcée (Rep+) qui bénéficie à ce titre d’un dédoublement de ses classes de cours préparatoire.

Le président de la République et le ministre de l’Education nationale, qui étaient accompagnés de la secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées, Sophie Cluzel, ont voulu mettre en lumière cette mesure destinée à juguler l’échec scolaire dans les quartiers en difficulté.

“Nous prenons, pour la première fois depuis très longtemps, une mesure considérée mondialement comme ce qu’il y a de plus efficace pour lutter contre la difficulté scolaire dans les territoires défavorisés”, a déclaré Jean-Michel Blanquer lors d’un point de presse .

«Comment est-ce qu’on peut parler de coup de communication quand on parle de 2.000 classes en France concernant des milliers d’élèves, les plus fragiles », a-t-il ajouté en réponse à certaines critiques.

Deux mille cinq cents cours préparatoire situés dans des écoles classées Rep+ voient leurs effectifs divisés par deux, soit 12 élèves en moyenne, en cette rentrée 2017, selon les données de l’Education nationale. Il s’agit dans 85% d’un dédoublement des classes et dans 15% de l’intervention de deux enseignants au sein d’un même espace. Promesse de campagne du président de la République, le dispositif doit être progressivement étendu aux CE1 de Rep+ ainsi qu’aux CP et CE1 des écoles classées Rep, d’ici à la rentrée 2019.

Jean-Michel Blanquer a assuré que les postes d’enseignants des cours préparatoires nouvellement créés n’étaient pas pourvus au détriment des autres niveaux ou des effectifs de remplaçants.

«Il y a eu 4.000 créations de postes en cette rentrée, dont un peu plus de 2.000 ont été consacrées à cette mesure dans un contexte démographique où il y avait moins d’élèves dans l’école primaire », a-t-il précisé.

Il a ajouté que le taux d’encadrement serait également meilleur pour les élèves en situation de handicap grâce à la sanctuarisation des 50.000 contrats aidés existants et a l’augmentation des postes d’assistants d’éducation, dont le nombre passera de 22.000 à 30.000.

Les deux ministres et le chef de l‘Etat – qui n’a pas parlé à la presse –, se sont invités successivement dans deux cours préparatoire puis au sein d‘une classe accueillant des enfants handicapés, avant de partager le repas de la cantine avec des parents d’élèves.

A la question « qui porte un nom commençant par M dans la pièce ? » posée par l’instituteur lors d’une séquence de français sur le son « M », les élèves ont répondu « Macron ». (Gilbert Reilhac, édité par Yann Le Guernigou)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below