4 septembre 2017 / 10:42 / il y a 21 jours

LEAD 2-Pirelli de retour à la Bourse de Milan en octobre

(Actualisé avec valorisation de Pirelli par Banca IMI)

MILAN, 4 septembre (Reuters) - Pirelli, qui avait été acheté par China National Chemical voici deux ans, placera jusqu‘à 40% de son capital dans le cadre de son retour en Bourse de Milan en octobre.

Le cinquième pneumaticien mondial avait été retiré en 2015 de la Bourse de Milan - où il était coté depuis 1922 - à la suite d‘une OPA obligatoire de plus de sept milliards d‘euros lancée par Marco Polo, fonds d‘investissement contrôlé par China National Chemical (ChemChina).

Marco Polo, dont ChemChina détient 65% du capital, est le seul actionnaire du groupe italien.

La holding Camfin, où l‘on trouve Marco Tronchetti Provera, le patron de Pirelli, ainsi que les banques italiennes UniCredit et Intesa Sanpaolo, a plus de 22% de Marco Polo. Le reste est aux mains du fonds d‘investissement LTI, lié au pétrolier russe Rosneft.

A présent, Pirelli s‘est recentré sur les pneumatiques haut de gamme, les pneus industriels et pour camions ayant été reclassés dans une filiale de ChemChina.

“Le but est d‘obtenir une meilleure valorisation pour le groupe parce qu‘il se focalise sur des produits haut de gamme”, a dit une source à Reuters.

Michelin et Continental se traitent à un ratio cours/bénéfice de l‘ordre de 10,8, selon des données Thomson Reuters. Ferrari, qui avait sollicité une valorisation type société du luxe lors de son IPO, a un PER de 35.

Les analystes de Banca IMI, l‘une des banques chefs de file de l‘IPO, ont une valorisation comprise entre 7,6 et 8,7 milliards d‘euros pour Pirelli, selon une étude confidentielle qu‘a pu voir Reuters. “De notre point de vue, le profil financier supérieur de Pirelli et la plus forte croissance attendue de ses bénéfices justifient une prime par rapport à ses pairs”, écrivent-ils.

A la suite de l‘IPO et à partir de la certification des comptes de 2018, Pirelli compte consacrer 40% de son bénéfice net au versement de dividendes.

Le groupe a publié un bénéfice net de 67,6 millions d‘euros au premier semestre et anticipe une croissance moyenne du chiffre d‘affaires de 9% sur la période 2016-2020.

Giulia Segreti avec Elisa Anzolin, Wilfrid Exbrayat et Véroinique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below