6 septembre 2017 / 06:10 / dans 2 mois

Allemagne/Indicateurs-Nouveau plus bas du taux de chômage à 5,6%

BERLIN/FRANCFORT, 29 septembre (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois:

* LE NOMBRE DE CHÔMEURS BAISSE BIEN PLUS QUE PRÉVU

29 septembre - Le nombre de chômeurs a baissé bien plus que prévu en septembre et le taux de chômage est revenu à un nouveau plus bas depuis la réunification de 1990, des données qui attestent de la vigueur du marché du travail dans la première économie européenne, a annoncé vendredi le Bureau fédéral du travail.

Le nombre de chômeurs a diminué de 23.000 à 2,506 millions en données CVS, alors que le consensus Reuters donnait une baisse de 5.000 et que la prévision la plus optimiste était un repli de 15.000.

Le taux de chômage est tombé à 5,6%, un nouveau creux depuis la réunification de 1990, alors que les économistes l‘avaient attendu inchangé à 5,7%.

Tableau

* LES VENTES AU DÉTAIL ONT BAISSÉ DE 0,4% EN AOÛT

29 septembre - Les ventes au détail ont reculé contre toute attente en août, accusant ainsi leur deuxième mois consécutif de baisse, ce qui peut laisser supposer que la contribution de la consommation privée à la croissance de la première économie européenne s‘émousse quelque peu en ce début de second semestre.

La statistique, notoirement volatile et souvent sujette à révision, fait ressortir pour août un repli de 0,4% en termes réels, selon les données publiées vendredi par Destatis, l‘office fédéral de la statistique.

Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne une progression de 0,5% après le recul de 1,2% enregistré en juillet.

Sur un an, les ventes au détail ont augmenté de 2,8% en août, comme en juillet, contre un consensus des économistes de +3,2%.

Tableau

* BOND DE 10% DES COMMANDES DE CONSTRUCTION MÉCANIQUE

28 septembre - Les entrées de commandes dans le secteur de la construction mécanique ont bondi de 10% en août en termes réels par rapport au même mois de 2016, grâce à une forte demande de l‘étranger, a annoncé jeudi la Fédération de la construction mécanique allemande (VDMA).

Les commandes en provenance de la zone euro ont augmenté de 23% et celles d‘autres pays de 13%, a précisé la VDMA. Les commandes intérieures n‘ont en revanche progressé que de 1%.

“Seule la demande intérieure a déçu”, a déclaré Ralph Wiechers, économiste de la VDMA, ajoutant : “Cela ne rend que plus urgent que le nouveau gouvernement allemand prenne rapidement des mesures pour développer les infrastructures numériques.”

Sur les trois mois à août, les commandes ont augmenté de 7% sur un an, avec des hausses de 9% à l‘international et de 3% pour les commandes intérieures.

LE MORAL DES MÉNAGES CONNAÎT UNE BAISSE INATTENDUE-GfK

* 28 septembre - Le moral des ménages allemands a connu une dégradation inattendue à l‘approche du mois d‘octobre, faisant craindre pour la reprise économique qui a été en grande partie tirée par la consommation.

L‘indice de l‘institut GfK de Nuremberg, établi à partir d‘une enquête auprès de 2.000 personnes, est ressorti à 10,8 points contre 10,9 en septembre, qui constituait un plus haut en près de 16 ans. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une nouvelle progression à 11,0.

Rolf Bürkl, chercheur du GfK, a attribué cette baisse à une perception moins positive des revenus futurs. “La lente remontée de l‘inflation joue certainement un rôle ici”, a-t-il dit.

Le sous-indice mesurant les anticipations de revenus a reculé à 52,7 contre 61,4 en octobre. Celui mesurant la propension à acheter a diminué de 1,1 point, tout en restant largement en territoire positif à 57,0.

Rolf Bürkl a souligné que le moral des ménages risquait de se dégrader encore dans l‘éventualité de négociations difficiles pour former une coalition à Berlin après les élections de dimanche, qui ont assuré un quatrième mandat à la chancelière Angela Merkel mais avec une majorité affaiblie. “Une impasse politique pourrait affecter le sentiment des ménages dans les prochaines mois”, a-t-il dit.

L‘enquête de GfK a été réalisée du 1er au 15 septembre, avant les élections fédérales.

Tableau

* HAUSSE DE 0,2% DES PRIX PRODUCTEURS EN AOÛT

20 septembre - Les prix producteurs ont augmenté de 0,2% en août comme en juillet, une hausse supérieure aux attentes, selon les données publiées vendredi par Destatis.

Sur un an, la hausse s‘est accélérée à +2,6% après +2,3% en juillet.

Les économistes prévoyaient en moyenne une hausse de 0,1% sur le mois et une progression de 2,5% sur un an.

Tableau

* INFLATION ANNUELLE HARMONISÉE CONFIRMÉE À 1,8%

13 septembre - L‘inflation annuelle de l‘Allemagne, mesurée par l‘indice des prix de détail harmonisé aux normes européennes, a été confirmée à 1,8% en août, a annoncé l‘Office fédéral de la statistique.

La variation de +0,2% des prix de détail harmonisés d‘un mois sur l‘autre a été elle aussi confirmée.

Sur une base non harmonisée, les variations mensuelle et annuelle des prix de détail ont aussi été confirmées, à +0,1% et +1,8% respectivement.

Tableau

* EXPORTATIONS +0,2% EN JUILLET; IMPORTATIONS +2,2%

8 septembre - Les exportations ont augmenté de 0,2% en juillet, en données CVS, tandis que la hausse des importations est elle de 2,2%, aboutissant à une réduction de l‘excédent commercial ce mois-là.

Cet excédent CVS a été de 19,5 milliards d‘euros contre 21,2 milliards en juin, a annoncé vendredi l‘Office fédéral de la statistique.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de exportations de 1,25% et une croissance des importations de 2,8%, ainsi qu‘un excédent commercial de 20,3 milliards d‘euros.

L‘excédent des comptes courants a fléchi à 19,4 milliards d‘euros en données brutes contre 25,0 milliards en juin, un montant qui a été revu en hausse.

Tableau

* STABILITÉ DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN JUILLET

7 septembre - La production industrielle est restée stable en juillet, après une baisse de 1,1% en juin, la légère hausse de la production manufacturière et du secteur de la construction n‘ayant pas suffi à compenser la chute du secteur de l‘énergie, montrent les données publiées jeudi par le ministère de l‘Economie.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une hausse de 0,6%.

La production a été “très dynamique” au premier semestre et a perdu de son élan cet été, a déclaré le ministère. Les chiffres montrent que la production industrielle continue de progresser, mais à un rythme moindre que sur les six premiers mois de l‘année, a-t-il ajouté.

Tableau

* BAISSE DE 0,7% DES COMMANDES À L‘INDUSTRIE

6 septembre - Les commandes à l‘industrie ont baissé contre toute attente en juillet, victimes d‘un tassement de 1,6% de la demande intérieure, tandis que la demande à l‘exportation a stagné, des données peut-être annonciatrices d‘un ralentissement de la cadence du secteur secondaire de la première économie européenne.

La baisse a été de 0,7% en juillet après une hausse de 0,9% (1,0% en première estimation) le mois précédent, suivant les données publiées mercredi par le ministère de l‘Economie.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 0,3% en juillet.

Hors éléments volatils, les commandes à l‘industrie ont progressé de 0,6%.

“L‘activité des commandes reste très élevée”, note le ministère. “Au cours des trois derniers mois, les entreprises allemandes ont enregistré pratiquement autant de commandes qu‘avant le déclenchement de la crise économique et financière de 2008”.

Commandes et indicateurs du sentiment montrent que le redressement vigoureux du secteur se poursuit, ajoute le ministère.

Tableau

Les indicateurs allemands en temps réel

Les indicateurs publiés en août (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below