31 août 2017 / 23:55 / dans 3 mois

Les évacuations se poursuivent au Texas où Harvey a fait 38 morts

par Mica Rosenberg et Emily Flitter

PORT ARTHUR, Texas, 1er septembre (Reuters) - A bord d‘hélicoptères ou de camions, policiers et militaires ont continué d‘évacuer jeudi des milliers de Texans piégés par les inondations provoquées par le passage de la tempête Harvey.

Selon un bilan encore provisoire, 38 personnes ont péri dans les inondations et plus d‘un million d‘autres ont dû se résoudre à quitter leur logement.

Près de 779.000 Texans ont reçu un ordre d‘évacuation tandis que 990.000 autres ont quitté leur domicile de leur propre initiative, selon des chiffres transmis par le département de la Sécurité nationale.

Harvey s‘est abattu vendredi sur les côtes texanes, alors qu‘il était encore considéré comme un ouragan, le plus puissant ayant touché l‘Etat du sud américain en un demi-siècle. Rétrogradé ensuite au rang de tempête tropicale, Harvey a lentement ravagé le Texas, accompagné de précipitations d‘une ampleur considérable.

Âgée de 24 ans, Jessica Richard dit avoir attendu le passage de la tempête dans sa maison de Port Arthur, une ville située à près de 85 km à l‘est de Houston. Ce n‘est que jeudi, lorsque l‘eau est arrivée au niveau de sa taille qu‘elle a été secourue par un camion de passage.

“Toute ma famille est saine et sauve, même si l‘on a parfois frôlé la catastrophe”, ajoute-t-elle soulignant que son “neveu est resté piégé une nuit durant dans un appartement inondé avec plusieurs autres membres de sa famille”.

Selon les autorités, 38 personnes sont mortes ou présumé mortes dans six comtés.

A Houston, les secouristes poursuivent leurs efforts, immeuble par immeuble pour retrouver des survivants ou les corps de disparus.

TRUMP REVIENT SAMEDI

Après le passage, mardi, du président Donald Trump, c‘est Mike Pence, son vice-président, qui s‘est rendu à Rockport, une ville côtière parmi les premières à avoir essuyé les assauts d‘Harvey.

“Le peuple américain est avec vous. Nous sommes ici aujourd‘hui, nous serons là demain et nous serons là tous les jours jusqu‘à ce que cette ville, cet Etat et cette région se reconstruise, plus forte et meilleure que jamais”, a-t-il dit devant une église dévastée.

Donald Trump a promis de revenir samedi. Selon l‘agence AP, il s‘apprête à proposer de fournir une première aide de 5,9 milliards de dollars (5 milliards d‘euros)

La tempête a frappé les Etats-Unis au coeur de leur industrie pétrolière, faisant bondir les prix de l‘essence. Jeudi, ils ont encore grimpé de 13%, près d‘un quart des capacités des raffineries américaines étant privées d‘activité.

Selon Moody’s Analytics, la tempête pourrait coûter entre 51 et 75 milliards de dollars (43 et 63 milliards d‘euros), ce qui en ferait l‘une des plus coûteuses de l‘histoire américaine.

Les fortes précipitations et les inondations ont par ailleurs provoqué plusieurs explosions sur le site du groupe français de chimie Arkema.

Arkema a appelé les riverains à ne pas revenir dans la zone d‘évacuation qui avait été précédemment établie dans un rayon de 2,5 km autour du site, noyé sous 1,80 mètre d‘eau.

L‘agence fédérale de sûreté chimique Chemical Safety Board (CFB) a annoncé dans l‘après-midi l‘ouverture d‘une enquête sur les explosions et incendies. Sa présidente, Vanessa Allen Sutherland, a précisé que ses services demanderaient dans un premiers temps des documents à Arkema puis se rendraient sur place une fois que le site aura été sécurisé.

Selon Arkema, ont entraîné des coupures de courant qui ont elle-mêmes mis hors service le système de refroidissement des produits stockés à l‘usine de Crosby, ouverte il y a 49 ans et située à une quarantaine de kilomètres de Houston. (Additional reporting by Richard Valdmanis, Marianna Parraga, Gary McWilliams, Ernest Scheyder, Erwin Seba, Ruthy Munoz, Peter Henderson and Andy Sullivan in Houston, Ben Gruber in Crosby, Texas, Emily Flitter in Orange, Texas, David Gaffen and Christine Prentice in New York, Susan Heavey in Washington, Jon Herskovitz in Austin, Texas, and Brendan O‘Brien in Milwaukee; Writing by Scott Malone; Editing by Jonathan Oatis and Andrew Hay)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below