31 août 2017 / 11:34 / dans un mois

LEAD 1-Zone euro-L'inflation accélère plus que prévu avant la réunion de la BCE

(Actualisé avec contexte)

BRUXELLES, 31 août (Reuters) - Les prix à la consommation ont augmenté plus que prévu en août dans la zone euro montrent des données préliminaires publiées jeudi une semaine avant une réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale de la Banque centrale européenne (BCE), qui doivent débattre des modalités d‘un resserrement graduel de la politique ultra-accommodante en vigueur depuis deux ans et demi. L‘inflation dans les 19 pays utilisant la monnaie unique est ressortie ce mois-ci à 1,5% sur un an, après 1,3% en juillet, selon Eurostat, l‘office de statistique de l‘Union européenne.

La majorité des économistes interrogés par Reuters l‘attendait à 1,4%.

En faisant abstraction des éléments volatils que sont l‘énergie et les produits alimentaires non transformés, l‘inflation dite de base a atteint 1,3% comme le mois précédent qui représentait un plus haut depuis août 2013, et 1,2% attendu par les économistes.

Si ces chiffres sont susceptibles de conforter le camp des orthodoxes qui plaident pour un ralentissement des achats d‘actifs de la BCE à compter de l‘année prochaine, la banque centrale doit aussi tenir compte de l‘appréciation de l‘euro qui freinera l‘inflation avec la baisse des prix à l‘import.

Lancé au printemps 2015 pour contrer des risques de déflation, le programme d‘achats massifs d‘actifs de la BCE est prévu pour durer jusqu‘à la fin de cette année et les responsables monétaires de la zone euro doivent décider “cet automne” s‘ils poursuivent leurs achats ou s‘ils les réduisent voire les arrêtent.

Si l‘économie de la zone euro connaît son dix-septième trimestre consécutif de croissance, les hausses de salaires restent très faibles et des excédents d‘offre significatifs sur certains marchés du travail laisse penser que l‘inflation salariale, un élément déterminant d‘une hausse des prix auto-entretenue, n‘est pas encore au rendez-vous, un argument de poids selon certains responsables monétaires en faveur d‘un prolongement des mesures de soutien exceptionnelles.

Le taux de chômage au sein de la zone euro s‘est maintenu à 9,1% au mois de juillet, selon des données publiées séparément par Eurostat et il demeure sensiblement au-dessus de la moyenne européenne en France, en Espagne et en Italie.

La BCE tiendra une réunion de politique monétaire le 7 septembre et si aucune décision majeure n‘est attendue, son président Mario Draghi pourrait à cette occasion préparer le terrain pour une nouvelle initiative lors de la réunion du 26 octobre.

L‘appréciation de l‘euro de 13% contre le dollar depuis le début de l‘année risque toutefois de freiner le redressement de l‘inflation et de peser sur la croissance en pénalisant les exportations.

L‘envolée de l‘euro par rapport au dollar préoccupe un nombre croissant de responsables de la Banque centrale européenne (BCE), ce qui augmente les chances de voir cette dernière sortir très progressivement de son programme d‘assouplissement quantitatif, ont dit à Reuters trois sources proches du dossier, cette semaine. (Francesco Guarascio, Marc Joanny pour le service français, édité par Benoît Van Overstraten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below