30 août 2017 / 17:22 / il y a 3 mois

LEAD 1-Buffett garde sa confiance dans Apple et Wells Fargo

(Actualisé avec citations, notamment sur Mondelez/Kraft)

NEW YORK, 30 août (Reuters) - Warren Buffett a affirmé mercredi ne pas avoir vendu d‘actions d‘Apple et a ajouté être plus confiant dans l‘avenir du fabricant de l‘iPhone que dans celui d‘IBM.

“Je n‘ai jamais vendu une seule action d‘Apple”, a dit l‘investisseur vedette dans une interview à la chaîne CNBC.

“J‘éprouve plus de certitude quant à l‘avenir d‘une entreprise comme Apple que s‘agissant d‘IBM aujourd‘hui”, a-t-il ajouté.

Berkshire Hathaway, la société d‘investissement de Buffett, détient plus de 130 millions d‘actions Apple, d‘une valeur de quelque 20 milliards de dollars, ce qui en fait le cinquième actionnaire du groupe californien avec 2,5% du capital.

Buffett a en revanche vendu cette année environ un tiers des 81 millions de titres IBM qu‘il détenait à fin 2016.

Le milliardaire a ajouté ne pas être inquiet pour son investissement à long terme dans Wells Fargo, une banque “formidable” selon lui.

Berkshire est le premier actionnaire de Wells Fargo, la troisième banque américaine, avec une participation de 9,4%.

Avec 6,6% du capital, la société de Warren Buffett est aussi devenue le premier actionnaire de Bank of America, la deuxième banque américaine, en convertissant une option d‘achat de 700 millions d‘actions datant de 2011.

L‘opération, qui a permis à Berkshire de réaliser un gain de 11,5 milliards de dollars, a été annoncée mardi soir après la clôture de Wall Street.

Buffett a par ailleurs coupé court aux spéculations sur un intérêt possible de Kraft Heinz, qu‘il contrôle conjointement avec le fonds brésilien 3G Capital, sur Mondelez International.

A la question de savoir si Kraft pourrait lancer une offre sur Mondelez, il a répondu : “Je pense que la réponse est non.”

Kraft, a-t-il ajouté, ne fera pas de nouvelle tentative sur Unilever après le retrait d‘une offre de 143 milliards de dollars en février.

“Il y a eu un malentendu, pour le dire franchement. Nous ne faisons pas d‘offres hostiles et cela n‘était pas notre intention, mais au bout du compte ça l‘est devenu et en l‘apprenant, le lendemain, nous avons immédiatement fait marche arrière”, a-t-il dit.

Buffett, qui fête mercredi ses 87 ans, dirige Berkshire Hathaway depuis 1965. (Sam Forgione, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below