30 août 2017 / 15:22 / il y a 3 mois

USA-Près de 25% des capacités de production d'essence à l'arrêt

HOUSTON/NEW YORK, 30 août (Reuters) - La tempête tropicale Harvey a infligé de nouveaux dégâts depuis la nuit de mardi à mercredi au coeur des installations énergétiques américaines et les contraintes d‘approvisionnement pourraient se prolonger pendant des semaines, près d‘un quart de la production américaine d‘essence étant hors d‘état.

La région de Beaumont/Port Arthur au Texas, où plusieurs grandes raffineries sont implantées, a enregistré au cours des dernières 24 heures plus de précipitations qu‘aucune des autres zones affectées par le phénomène cyclonique qui s‘est abattu sur le littoral à la fin de la semaine dernière, a dit David Roth, météorologiste au Centre de prévisions météo américain.

Les perturbations de l‘industrie pétrolière liées à la tempête Harvey ont provoqué une hausse de près de 17% des cours sur les contrats à terme d‘essence au cours de la semaine écoulée.

Harvey a entraîné la fermeture de l‘équivalent de 4,2 millions de barils de capacités de raffinage aux Etats-Unis, selon les données publiées par les entreprises concernées et des estimations de Reuters.

A Port Arthur, la raffinerie d‘une capacité de 355.000 barils par jour (bpj) de Valero Energy a été fermée mercredi matin tandis que celle de Motiva Enterprises, la plus grande des Etats-Unis avec une capacité de 603.000 bpj, l‘est depuis mardi.

La raffinerie de Total, également implantée à Port Arthur et d‘une capacité de 225.000 bpj, a été fermée mercredi matin en raison d‘une coupure de l‘alimentation en électricité.

“Nous évaluons la situation”, a dit Tricia Fuller, une porte-parole de Total.

Dans la nuit de mardi à mercredi, les autorités ont ordonné l‘évacuation de toute la population vivant dans un rayon de 2,5 kilomètres autour d‘un site d‘Arkema à titre de précaution en raison d‘un risque croissant d‘explosion.

Arkema avait dit mardi dans un communiqué que la situation sur son site de Crosby, au Texas, était “devenue grave” et que la totalité du personnel avait été évacuée.

“L‘augmentation continue des inondations crée une incertitude élevée sur le montant des dommages que les raffineries américaines vont supporter, la rapidité avec laquelle les sites pourront être rouverts et l‘ampleur des capacités qui seront affectées dans les prochains mois”, préviennent les analystes de Goldman Sachs dans une note.

En plus des interruptions des capacités de raffinage, la production de pétrole de schiste a été fortement réduite dans la région de Eagle Ford, toujours au Texas.

D‘importants oléoducs transportant de l‘essence et du diesel vers le Midwest et la Cote Est sont au ralenti ou ont été fermés.

Le cours sur la première échéance des contrats à terme sur l‘essence sont en hausse de près de 6,20% vers 15h00 GMT en raison des craintes de pénuries qui ont aussi poussé les prix à la pompe à la hausse, en particulier dans le sud et le sud-ouest du pays. (Erwin Seba et Catherine Ngai, Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below