30 août 2017 / 14:57 / dans 24 jours

Air Berlin-Ryanair dénonce une "conspiration allemande"

BERLIN, 30 août (Reuters) - Michael O‘Leary, le directeur général de Ryanair, a dénoncé mercredi une “conspiration” autour d‘Air Berlin et affirmé qu‘il ne soumettrait pas d‘offre pour des actifs de la compagnie allemande en voie de démantèlement.

Air Berlin, la deuxième plus importante compagnie aérienne allemande derrière Lufthansa, a déposé son bilan le 15 août à la suite de la décision de son principal actionnaire Etihad Airways de cesser tout soutien financier et les candidats à la reprise de ses actifs ont jusqu‘à mi-septembre pour se manifester.

Pour Michael O‘Leary, la procédure de faillite manque de transparence et vise clairement à favoriser Lufthansa.

“Nous serions intéressés si le processus était équitable mais là tout est cousu de fil blanc”, a-t-il dit lors d‘une conférence de presse.

Ryanair demande aux autorités antitrust en Allemagne et à Bruxelles d‘enquêter sur ce qui s‘apparente à une “conspiration entre Air Berlin, Lufthansa et le gouvernement allemand”, a-t-il ajouté.

Selon lui, la procédure de faillite a été “déclenchée pour mettre un maximum de pression sur la classe politique avant les élections fédérales en septembre.” (Caroline Copley et Klaus Lauer, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below