30 août 2017 / 11:32 / dans 22 jours

Accélération de l'inflation en Allemagne et en Espagne

BERLIN, 30 août (Reuters) - L‘inflation s‘est accélérée en Allemagne en août mais elle est sans doute restée inférieure à l‘objectif de la Banque centrale européenne (BCE), selon les premières données relatives aux principaux Länder de la première économie européenne.

Malgré la solidité de la croissance allemande, les pressions sur les prix continuent d‘augmenter à un rythme modéré, ce qui semble justifier les propos tenus il y a quelques jours par Mario Draghi, le président de la BCE, selon lesquels il faudra encore du temps pour que l‘inflation atteigne l‘objectif de l‘institut d‘émission d‘un niveau “inférieur à mais proche de” 2%.

En Rhénanie du Nord-Westphalie, le Land le plus peuplé d‘Allemagne, l‘inflation a atteint 1,9% sur un an en août, contre 1,8% le mois précédent. Elle s‘est également hissée à ce niveau dans le Bade-Wurtemberg et dans la Saxe, augmentant de 0,2 point par rapport à juillet.

Ces données et celles de la Bavière, du Brandebourg et de la Hesse - trois Länder où l‘inflation annuelle est ressortie à 1,8% en août - entrent dans le calcul d‘une première estimation en matière d‘inflation pour le pays dans son ensemble qui sera publiée à 12h00 GMT.

Les économistes interrogés par Reuters anticipent en moyenne une hausse de 1,8% des prix à la consommation sur un an, contre 1,7% en juillet. En données harmonisées européennes (IPCH), le consensus est de 1,7% contre 1,5% en juillet.

Autre signe suggérant que les pressions inflationnistes ont fini par s‘orienter à la hausse dans la zone euro: les prix à la consommation en Espagne ont augmenté de 2,0% sur un an en août alors que le marché n‘attendait que 1,8%, après 1,7% en juillet.

Les chiffres préliminaires pour la zone euro sont attendus jeudi et les économistes tablent sur une inflation annuelle de 1,4% contre 1,3% en juillet.

Sur le marché obligataire, les rendements des emprunts d‘Etat de la zone euro étaient orientés à la hausse à mi-séance, le dix ans allemand remontant à 0,36%, après avoir touché la veille un plus bas de deux mois à 0,34% en réaction à l‘appréciation de l‘euro.

“On est à plein dans une situation où, avec la montée de l‘euro, les investisseurs s‘attendent à une atténuation des pressions inflationnistes dans les mois à venir”, explique Antoine Bouvet, stratège de Mizuho. “Donc l‘augmentation des chiffres de l‘inflation va à l‘encontre des anticipations de marché.”

Michael Nienaber, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below