29 août 2017 / 16:55 / dans 21 jours

LEAD 1-La Russie renfloue Otkritie, une des premières banques privées

* La banque centrale deviendra l‘actionnaire clé d‘Otkritie

* Otkritie est l‘une des plus grandes banques du pays

* Inquiétudes sur la santé du système bancaire russe (Actualisé avec précisions, commentaires d‘analyste, contexte)

par Oksana Kobzeva et Andrey Ostroukh

MOSCOU, 29 août (Reuters) - La banque centrale russe a annoncé jeudi le renflouement d‘Otkritie, l‘une des principales banques privées de Russie, l‘inquiétude sur la qualité de ses créances ayant déclenché des sorties massives de capitaux ces derniers mois.

Dans un communiqué, la banque centrale dit qu‘elle deviendra un actionnaire clé d‘Otkritie, septième établissement de crédit du pays par ses actifs selon les données de l‘agence de presse Interfax, en puisant dans un fonds dédié à l‘assainissement du bilan des banques ayant accumulé des prêts toxiques.

Ce sauvetage est susceptible d‘alimenter les inquiétudes concernant le système bancaire russe compte tenu de la taille de l‘établissement, qui est la première banque privée par ses actifs, selon une autre donnée de l‘agence Interfax.

“D‘un côté, les propos de la banque centrale apportent un soulagement au marché”, note Dmitry Polevoy, économiste chez ING Bank à Moscou. “De l‘autre, la situation générale et les mesures prises par la banque centrale créent des doutes sur la qualité de sa supervision des plus grands établissements de crédit d‘importance systémique en Russie.”

La banque centrale n‘a pas dit ce que lui coûterait ce sauvetage. Jusqu‘à présent, le plus important sauvetage en Russie a été celui de 395 milliards de roubles (5,6 milliards d‘euros) de la Banque de Moscou en 2011, cinquième établissement de crédit de Russie par ses actifs à l‘époque.

La Banque de Russie a précisé dans un communiqué que les actionnaires et les dirigeants d‘Otkritie avaient accepté de coopérer pour contribuer à redresser le bilan de la banque. En attendant, l‘établissement continuera à fonctionner normalement.

La banque centrale cherche à assainir son secteur bancaire, notamment en fermant des établissements qui représentent un risque systémique à ses yeux. Elle a annulé la licence bancaire de Iougra, un des 20 plus gros établissements, le mois dernier après avoir affirmé qu‘elle avait falsifié ses comptes.

Les difficultés d‘Otkritie ont émergé début juillet lorsque l‘agence de notation russe ACRA, soutenue par le Kremlin, lui a octroyé une note BBB-, évoquant “la mauvaise qualité de son portefeuille de prêts”.

Les investisseurs ont commencé à vendre l‘action Otkritie ce mois-ci. L‘agence Moody’s a rapidement placé sa note sous surveillance en vue d‘un éventuel abaissement, préoccupée par “la grande volatilité des dépôts des clients de la banque, qui met sa position en termes de liquidités sous pression”.

En juin et juillet, les dépôts des clients d‘Otkritie se sont contractés de 435 milliards de roubles, ce qui représente 18% du passif de la banque au 1er juin, a rapporté Moody‘s.

Otkritie est détenue à 65% par Otkritie Holding, elle-même détenue par un groupe de dirigeants de grandes entreprises, dont Lukoil, VTB bank et Otkritie.

L‘annonce a fait grimper l‘action Otkritie de 3,74% à 1.358 roubles mardi à la Bourse de Moscou. Le titre se traitait à 1.327 roubles avant le communiqué annonçant le renflouement.

Sur le marché des changes, le rouble s‘est raffermi à 58,74 pour un dollar, en hausse de plus de 0,5%. (Avec Katya Golubkova et Jack Stubbs, Véronique Tison et Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below