29 août 2017 / 13:55 / dans 23 jours

POINT MARCHÉS-Wall Street ouvre en baisse, retour de la tension sur la Corée

29 août (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en nette baisse mardi, victime d‘une nouvelle poussée d‘aversion au risque après le tir d‘un missile nord-coréen en direction du Japon.

Une vingtaine de minutes après le début de la séance, l‘indice Dow Jones perd 69,55 points, soit un repli de 0,32%, à 21.738,85 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,38% à 2.434,86 points et le Nasdaq Composite cède 0,4% à 6.257,60 points.

Le missile tiré par Pyongyang a survolé l‘île d‘Hokkaïdo, dans le nord de l‘archipel nippon, avant de couler dans l‘océan Pacifique à un peu plus de 1.100 km des côtes japonaises.

La Corée du Nord a accusé les Etats-Unis de faire courir à la région un risque d’“explosion”. De son côté, le président américain, Donald Trump, a réaffirmé que “toutes les options sont sur la table”.

Le Conseil de sécurité de l‘Onu doit se réunir dans la journée.

La crainte d‘une nouvelle escalade de la tension se traduit par un regain d‘aversion au risque avec la clé une flambée de la volatilité - l‘indice VIX prend près de deux points - et un repli sur les valeurs refuges.

L‘or évolue ainsi à plus de 1.320 dollars l‘once, au plus haut depuis plus de neuf mois, le rendement des bons du Trésor américain revient sous 2,1% pour la première fois depuis novembre et le yen comme le franc suisse s‘apprécient face au dollar.

Ce dernier abandonne 0,3% face à un panier de devises de référence. Face à l‘euro, il cède même plus de 0,4%, la monnaie unique européenne confirmant son retour au-dessus de 1,20 dollar pour la première fois depuis janvier 2015.

Sur les marchés actions européens, au moment de l‘ouverture de Wall Street, l‘indice large Stoxx 600 cédait 1,36% après être tombé à son plus bas niveau depuis six mois. A Paris, le CAC 40 abandonnait 1,37% et à Francfort, le Dax perdait 1,94% .

A New York, le mouvement général de baisse touche particulièrement les valeurs financières, dont l‘indice S&P recule de 0,96%. Au sein du Dow Jones, Goldman Sachs perd 0,96% et JPMorgan Chase & Co 1,1%.

Lanterne rouge de l‘indice, Nike (-2,16%) souffre de la révision à la baisse de l‘objectif de cours de Morgan Stanley.

Le groupe de magasins d‘électronique grand public et d‘électroménager Best Buy chute quant à lui de 9,52%, la plus forte baisse du S&P 500, en dépit de résultats meilleurs que prévu et du relèvement de sa prévision de chiffre d‘affaires annuel. Le directeur général a en effet prévenu que les tendances favorables des derniers mois ne devaient pas être considérées comme la “nouvelle norme”.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below