29 août 2017 / 09:29 / dans 24 jours

LEAD 1-L'euro s'envole au-dessus de $1,20, toujours porté par Draghi

(Actualisé avec précisions, commentaires, contexte)

29 août (Reuters) - L‘euro a franchi mardi la barre de 1,20 dollar pour la première fois depuis le 2 janvier 2015, toujours porté par le fait que le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, n‘a pas mentionné la vigueur de la monnaie unique européenne lors de son discours de vendredi à Jackson Hole.

L‘euro a passé 1,20 dollar peu avant 07h00 GMT et a ensuite augmenté ses gains pour se traiter autour de 1,2062 vers 09h22 GMT (+0,72%), en hausse de 14,75% depuis le début de l‘année.

L‘appréciation de l‘euro s‘est accélérée depuis vendredi après les discours prononcés lors de la conférence économique de Jackson Hole, aux Etats-Unis, par Mario Draghi et Janet Yellen, son homologue de la Réserve fédérale américaine.

Tous deux ont laissé de côté les sujets directement liés à la politique monétaire et à l‘évolution des taux de change, un choix dans lequel le marché a vu une opportunité d‘amplifier la hausse de l‘euro - qui dépassait déjà 12% depuis le début de l‘année - et la baisse du dollar face aux autres devises.

“Le marché est toujours en train de digérer les commentaires de Draghi à Jackson Hole et les perspectives aux Etats-Unis sont compliquées avec le budget et la menace d‘un ‘shutdown’”, soit la fermeture des administrations publiques, commente Esther Maria Reichelt, responsable de la stratégie de changes pour Commerzbank.

Donald Trump a menacé de fermer les administrations publiques si le Congrès n‘approuvait pas le financement d‘un mur à la frontière mexicaine.

Le Congrès doit se prononcer sur un relèvement du plafond d‘endettement d‘ici à la fin septembre. En l‘absence d‘un tel relèvement, l‘Etat risquerait de se retrouver en situation de défaut.

L‘INDICE DOLLAR AU PLUS BAS DEPUIS 2015

L‘euro profite de la faiblesse du dollar, qui recule mardi de 0,6% face à un panier de devises de référence dans un contexte tendu en outre par l‘annonce du survol du Japon par un missile nord-coréen et le passage de la tempête tropicale Harvey sur le Texas et la Louisiane.

A 91,67, l‘indice dollar évolue à son plus bas niveau depuis janvier 2015.

“Au plan fondamental, l’euro restant sous-évalué face au dollar, sa hausse pourrait être un retour à la normale après l’affaiblissement qui avait accompagné le contre-choc pétrolier en 2014”, écrit Bruno Cavalier, économiste d‘Oddo BHF, dans une note de recherche.

Il note toutefois que le pétrole n‘est pas revenu à son point de départ et fait valoir que les écarts de taux réels ne justifient pas non plus une telle hausse.

La vigueur de l‘euro est l‘un des facteurs qui pèsent mardi sur les marchés actions. A l‘approche de la mi-séance, le CAC parisien cède 1,55%, le Dax à Francfort 1,9% et le FTSE à Londres 1,38%.

Les contrats à terme sur les indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en nette baisse, de 0,6% pour le Dow Jones à plus de 1% pour le Nasdaq composite.

Patrick Vignal, avec Saikat Chatterjee à Londres, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below