25 août 2017 / 17:26 / dans un mois

Trump va accélérer sur la réforme des impôts

par David Alexander et Makini Brice

WASHINGTON, 25 août (Reuters) - Donald Trump va s‘engager fortement dès la semaine prochaine sur le dossier de la réforme des impôts, une de ses principales promesses de campagne qu‘il veut concrétiser d‘ici la fin de l‘année, rapporte vendredi le Financial Times.

Cité par le quotidien économique, Gary Cohn, principal conseiller économique de la Maison blanche, précise que le président des Etats-Unis prononcera mercredi dans le Missouri un discours sur le sujet, premier d‘une série d‘interventions à venir.

“Nous sommes totalement engagés sur la réforme des impôts”, poursuit Cohn. “A compter de la semaine prochaine, l‘agenda du président va tourner autour de la réforme des impôts.”

Durant sa campagne victorieuse, Trump a annoncé une réforme majeure des impôts, présentée par ses partisans comme la plus ambitieuse depuis la présidence de Ronald Reagan (1980-1988).

En matière d‘impôt sur les revenus, a-t-il promis, le nombre de tranches doit être ramené de sept à trois, le taux marginal d‘imposition s‘appliquant sur la tranche la plus élevée serait réduit de 39,6% à 35%. L‘impôt sur les successions serait supprimé et le taux de l‘impôt sur les sociétés ramené de 35 à 15%.

Mais la réforme fiscale va devoir passer par des compromis avec le Congrès, qui ont été impossibles à trouver sur l‘abrogation de l‘Obamacare, la réforme de la santé mise en oeuvre par Barack Obama, que Trump avait promis de démanteler.

Déjà des élus républicains, majoritaires dans les deux chambres, veulent réduire davantage encore le taux marginal d‘imposition concernant les revenus tandis que d‘autres rejettent la taxation des sociétés à 15%, réclamant qu‘elle soit fixée à 20 ou 25%.

L‘objectif des 15% sera-t-il tenu ?, demande le FT à Cohn. “Je souhaiterais réduire autant que possible le taux d‘imposition pour que les entreprises puissent souhaiter créer des emplois”, répond le conseiller économique de la présidence sans s‘avancer sur un chiffre.

Par ailleurs, même si Maison blanche veut faire de la réforme fiscale le grand chantier de la rentrée parlementaire, d‘autres dossiers pressants attendent les élus du Congrès à leur retour de vacances, le 5 septembre, dont le relèvement du plafond de la dette et le budget fédéral pour le prochain exercice.

“Au final, le Congrès devra relever le plafond de la dette, telle est la réalité”, observe Gary Cohn dans le Financial Times, avant d‘insister: “Le point central est le suivant: la réforme fiscale est aujourd‘hui la priorité numéro un de la Maison blanche.”

Des discussions sont en cours entre la Maison blanche, le chef de la majorité républicaine au Sénat Mitch McConnell, le président de la Chambre des représentants Paul Ryan et d‘autres ténors du Congrès.

Le squelette de la réforme, ajoute Cohn, prend forme. La commission des Voies et des Moyens de la chambre (l‘équivalent d‘une commission des Finances) mettra davantage “de chair et d‘os” sur ce squelette. (Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below