21 août 2017 / 06:11 / dans un mois

China Unicom pourra modifier son tour de table

HONG KONG, 21 août (Reuters) - Le projet de réforme du tour de table de China Unicom n‘enfreint pas les règles, a annoncé lundi l‘autorité de tutelle boursière chinoise, provoquant un bond de l‘action du groupe de télécommunications à la reprise des transactions.

China United Network Communications, la filiale d‘Unicom cotée à Shanghaï, doit être recapitalisée par le biais d‘une émission de titres réservée à des actionnaires tels qu‘Alibaba Group, Tencent Holdings, Baidu et JD.com.

L‘opération de 11,7 milliards de dollars (10 milliards d‘euros), qui atteste de la volonté de Pékin de redynamiser les entreprises publiques par apport de capitaux privés, a suscité une certaine confusion depuis son annonce mercredi dernier.

“Après avoir procédé aux formalités légales requises auprès de la Commission nationale pour la réforme et le développement, la Commission nationale des opérations de Bourse (CSRC) traitera comme cas exceptionnel le placement privé opéré dans le cadre de la réforme de l‘actionnariat de China Unicom”, explique la CSRC dans un communiqué.

Les médias chinois pensaient que l‘opération pouvait être en porte-à-faux vis-à-vis d‘une régulation boursière qui avait été révisée en février.

L‘action de la filiale cotée à Shanghaï gagnait plus de 10% lundi, tandis China Unicom Hong Kong, une autre filiale qui avait été suspendue en Bourse, prenait 7%, après avoir inscrit en séance un plus haut de plus de deux ans.

Donny Kwok, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below