14 juillet 2017 / 21:48 / il y a 5 mois

La justice US ne tranche pas entre Western Digital et Toshiba

14 juillet (Reuters) - Un juge américain a reporté vendredi sa décision concernant le recours déposé par Western Digital pour empêcher Toshiba de vendre sa division de puces mémoires sans son consentement.

Le groupe japonais, dont la principale usine de puces mémoires au Japon est exploitée conjointement avec Western Digital, cherche à vendre cette activité pour couvrir les pertes de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse. Il espère en retirer au moins 2.000 milliards de yens (15,5 milliards d‘euros).

Toshiba a désigné en juin un acquéreur privilégié, un consortium mené par un fonds adossé à l‘Etat japonais et par le fonds d‘investissement américain Bain Capital.

Il continue néanmoins de discuter avec d‘autres interlocuteurs. Western Digital lui a soumis une offre.

Le juge américain Harold Kahn a écouté les arguments des deux parties mais il n‘a pas rendu de décision. Une nouvelle audience a été fixée au 28 juillet. (Stephen Nellis; Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below