5 juillet 2017 / 16:23 / dans 2 mois

La reprise se confirme dans l'hôtellerie française

* L‘activité en hausse de 2% au premier semestre, +7,4% à Paris

* Le taux d‘occupation grimpe de 7,2 points a Paris

* L‘été s‘annonce plus porteur pour les palaces

par Pascale Denis

PARIS, 5 juillet (Reuters) - Après une inflexion de tendance intervenue à la fin de 2016, la reprise s‘est confirmée au premier semestre dans l‘hôtellerie française, sans que le secteur ne retrouve toutefois ses niveaux de 2014.

Le revenu par chambre disponible, indicateur clé de l‘activité du secteur, a renoué avec la croissance au cours des six premiers mois de l‘année, signant une progression de 2% par rapport à la même période de l‘année précédente, après un recul de 5% sur l‘ensemble de 2016, selon les chiffres du cabinet spécialisé MKG Consulting.

Cette évolution résulte principalement d‘une reprise intervenue à Paris (+7,4%), particulièrement touchée par la désaffection des touristes étrangers l‘an dernier après les attentats de 2015 et 2016, les grèves et le sentiment d‘insécurité.

Mais à 57,00 euros en moyenne en France, le revenu par chambre n‘a pas retrouvé ses niveaux de 2014 - année de comparaison plus parlante que 2015 - où il avait atteint 59,00 euros.

“Le retour de la fréquentation s‘accompagne d‘une politique tarifaire plus agressive”, souligne Vanguelis Panayotis.

A 87,4 euros, le prix moyen par chambre au premier semestre est en baisse de 2,4% par rapport à la même période de 2016.

En terme de fréquentation, le taux d‘occupation des hôtels a progressé de 2,8 points pour atteindre 65,3% dans l‘ensemble du pays. A Paris, où il a grimpé de 7,2 points à 76,9%, il reste encore loin des 80% atteints en 2014.

“La dynamique actuelle se trouve très nettement à Paris, avec la reprise des flux touristiques”, a déclaré à Reuters Vanguelis Panayotis, président de MKG Consulting.

A l‘inverse, l‘activité a reculé de 0,7% en province, en raison d‘une base de comparaison défavorable liée à l‘Euro de football, en juin 2016, qui avait rempli les hôtels des grandes villes régionales.

Sur les seuls cinq premiers mois de l‘année, le revenu par chambre est en hausse de 2,9% en province.

Dans les palaces, où la multiplication des hôtels de très grand luxe pèse sur le taux de remplissage, l‘été s‘annonce sous de bons auspices, grâce notamment au calendrier de la fête du ramadan, plus précoce cette année, qui devrait permettre un retour de la clientèle du Moyen Orient.

Voir aussi :

Le Crillon rouvre dans un contexte plus porteur pour les palaces

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below