28 juin 2017 / 09:26 / il y a 2 mois

Cyberattaque-Maersk Line ne peut plus traiter ses commandes

COPENHAGUE, 28 juin (Reuters) - A.P. Moller-Maersk , le géant danois du transport maritime, a déclaré mercredi ne plus être en mesure de traiter de nouvelles commandes après une attaque informatique d'ampleur mondiale survenue mardi.

"Actuellement, à cette heure-ci, nous ne sommes pas en mesure de prendre de nouvelles commandes", a dit à Reuters Vincent Clerc, le directeur commercial de Maersk Line.

"En raison de la disponibilité réduite de certains de nos systèmes, nous avons également des problèmes dans le traitement des commandes qui ont été prises juste avant l'attaque", a-t-il ajouté.

Selon Vincent Clerc, Maersk ne peut pas déterminer pour le moment un calendrier précis de retour à la normale. Il estime aussi qu'il est trop tôt pour évaluer l'impact économique de cette attaque.

Une nouvelle attaque au "rançongiciel", rappelant celle du mois de mai dernier, a visé mardi de grandes entreprises et des services publics de plusieurs pays, notamment en Russie, en Ukraine, mais aussi au Danemark, en France, en Grande-Bretagne, en Norvège et aux Pays-Bas. (Teis Jensen; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below