26 juin 2017 / 19:09 / dans 5 mois

Échec de l'OPA de Bain/Cinven sur le laboratoire allemand Stada

FRANCFORT, 26 juin (Reuters) - Les fonds de capital-investissement Bain Capital et Cinven n‘ont pas obtenu le nombre d‘actions nécessaires au rachat du groupe pharmaceutique allemand Stada, ont annoncé les sociétés concernées lundi dans un communiqué.

Des actionnaires représentant 65,52% du capital de Stada ont apporté leurs titres à l‘offre de 5,3 milliards d‘euros, à 66 euros par action, alors que le minimum requis pour procéder au rachat était de 67,5% du capital, a précisé le groupe allemand.

Le 7 juin, Bain et Cinven avaient prolongé l‘offre de deux semaines et abaissé le taux d‘acceptation qui était précédemment de 75%.

Selon des sources proches du dossier, les repreneurs ont peiné à mobiliser les actionnaires individuels, notamment les actionnaires âgées qui, selon eux, ont été nombreux à ne pas être au courant ou à oublier les relances de leurs banques.

Mais pour Stada, ce résultat reflète la volonté des actionnaires de préserver l‘indépendance de la société.

L‘action Stada perdait 8,1% dans les transactions après Bourse à Francfort, à 58,15 euros. Le titre avait cédé 3,09% en clôture lundi dans l‘inquiétude sur le succès de l‘OPA

La réglementation boursière allemande interdit toute nouvelle modification des termes de l‘offre. (Harro ten Wolde et Ludwig Burger, Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below