26 juin 2017 / 08:08 / il y a 4 mois

BOURSE-Intesa grimpe après la reprise de deux banques de Vénétie

26 juin (Reuters) - Intesa Sanpaolo grimpe lundi à la Bourse de Milan après avoir officialisé la reprise des actifs sains de Banca Popolare di Vicenza et Veneto Banca, les deux banques de la région de Venise qui font l‘objet d‘une procédure de liquidation par le gouvernement italien.

L‘action Intesa Sanpaolo prend 3,3% à 2,70 euros vers 07h55 GMT et figure dans le peloton de tête du Stoxx 600, qui progresse au même moment de 0,6%.

Rome a dévoilé dimanche un plan de démantèlement de Banca Popolare di Vicenza et de Veneto Banca qui prévoit le transfert des actifs sains des établissements à Intesa Sanpaolo et qui pourrait coûter jusqu‘à 17 milliards d‘euros à l‘Etat.

L‘Etat italien versera 5,2 milliards d‘euros à Intesa et lui apportera jusqu‘à 12 milliards d‘euros de garanties.

La Commission européenne avait donné vendredi son feu vert provisoire au plan italien de mise en liquidation des deux banques à l‘aide de fonds publics, permettant ainsi à l‘Italie de régler à sa manière cette crise, dernière en date d‘un secteur bancaire italien ployant sous les créances douteuses.

Morgan Stanley et Deutsche Bank estiment que le montage présenté dimanche ne nuira pas à la solvabilité d‘Intesa, la banque la mieux capitalisée d‘Italie.

“La solution pour les banques de Vénétie est positive pour le secteur, de notre point de vue, parce qu‘elle se fait largement sans contribution additionnelle de la part des banques”, écrivent les analystes de Morgan Stanley.

Les investisseurs paraissent partager ce point de vue puisque l‘indice des banques italiennes progresse de 2,57%, contribuant à la hausse de 1% de la Bourse de Milan .

D‘autres banques italiennes profitent du mouvement, notamment UniCredit (+2,4%) et Banco BPM (+2,3%)

L‘indice européen du secteur bancaire gagne 0,84% avec notamment à Paris des gains de l‘ordre de 0,8% pour Société générale et Crédit agricole.

Autre cas, toujours en suspens, celui de Banca Monte dei Paschi di Siena, confrontée à un besoin de fonds propres de 8,8 milliards d‘euros après l‘échec de son augmentation de capital, qui l‘a contrainte à appeler l‘Etat italien à la rescousse. “Si (la recapitalisation de Monte dei Paschi) est réglé, nous considérons comme très important le fait que la situation de ces trois banques serait résolue sans perte de dette senior”, écrit Goldman Sachs. “Cela réduirait significativement le risque d‘instabilité financière provenant du système bancaire”.

Thyagaraju Adinarayan; Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below