26 juin 2017 / 04:03 / il y a 2 mois

BOURSE-Les valeurs à suivre à Paris et en Europe (actualisé)

 (Actualisé avec précisions sur les banques italiennes, EDF et
Natixis)
    * Variation des futures sur indice CAC 40         
    * Variation des futures sur indice Stoxx 600          
    * Valeurs qui se traitent ex-dividende         
    * Le point sur les marchés européens        

    PARIS, 26 juin (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la
Bourse de Paris et en Europe : 
    
    * BANQUES ITALIENNES. Intesa Sanpaolo          a officialisé
lundi la reprise de certains actifs et engagements de Banca
Popolare di Vicenza et Veneto Banca, qui font l'objet d'une
procédure de liquidation pilotée par le gouvernement italien et
qui pourrait coûter jusqu'à 17 milliards d'euros à l'Etat.
[nL8N1JN0QD)
    
    * NESTLE          - Le fonds activiste américain Third Point
a annoncé dimanche une prise de participation de plus d'1% dans
Nestlé et a invité le géant agroalimentaire à améliorer ses
marges, lancer un programme de rachat d'actions et à se séparer
d'activités non-stratégiques, dont sa participation de 23% dans
L'OREAL          .             
    
    * EDF          a annoncé lundi qu'une revue complète des
coûts et du calendrier du projet Hinkley Point était en cours.
Le coût final de cette centrale nucléaire de type EPR dans le
sud-ouest de l'Angleterre pourrait dépasser d'un à trois
milliards d'euros le devis initial, a rapporté samedi Le Monde,
citant un audit interne d'EDF.                          
    
   * ALLIANZ           - L'assureur allemand a annoncé la vente
de sa participation de 90% dans la banque privée Oldenburgische
Landesbank          au fonds américain Apollo         pour 300
millions d'euros.
    
    * TESCO          - Le distributeur, premier employeur privé
de Grande-Bretagne, a annoncé vendredi qu'il allait augmenter de
10,5% au cours des deux prochaines années le salaire de ses
employés en magasins payés à l'heure.
    
    * VOLKSWAGEN            . Le directoire d'Audi, y compris
son président Rupert Stadler, est vivement critiqué par les
cadres de la marque haut de gamme du géant automobile allemand,
rapporte le journal Bild am Sonntag, citant un document interne
à l'entreprise.             
    
    * LUFTHANSA           ne se fixe pas de limites concernant
le nombre d'avions - et leurs équipages - qu'il pourrait louer à
son concurrent en difficulté Air Berlin         , déclare
Carsten Spohr, président du directoire de la première compagnie
aérienne allemande, accusée de procéder à un rachat de fait qui
ne dit pas son nom.             
    
    * SUEZ ENVIRONNEMENT           - Jefferies relève sa
recommandation sur la valeur à "acheter" contre "conserver" et
fait passer son objectif de cours de 15,5 euros à 19 euros.
        
    * CARMILA          , détenu à 42% par CARREFOUR          , a
annoncé dimanche le lancement d'une augmentation de capital de
557 millions d'euros pour financer son plan de développement à
horizon 2020. La foncière spécialisée dans les centres
commerciaux indique que cet appel au marché, prévu dans le cadre
de son introduction en Bourse via une fusion avec une autre
foncière cotée de Carrefour, se fera à un prix compris entre 23
et 27 euros par action.             
    
    * NATIXIS           a annoncé lundi l'acquisition d'une
participation majoritaire dans la société belge Dalenys
        , spécialiste de solutions de paiement destinées aux
commerçants et e-commerçants.             
    
    * CAPITA        , spécialiste britannique de
l'externalisation dans le domaine technologique, a annoncé la
vente de ses services en matière de gestion d'actifs à
l'australien Link Administration          pour 888 millions de
livres (1,01 milliard d'euros).
    
    * GROUPE EUROTUNNEL           a annoncé vendredi la vente
par sa filiale MyFerryLink des navires Berlioz (désormais Côte
des Flandres) et Rodin (désormais Côte des Dunes) à DFDS A/S
conformément aux dispositions de l'option de vente consentie de
juin 2015.             
    
    * SYNGENTA          - Un jury américain a ordonné vendredi
au groupe suisse d'agrochimie de verser 217,7 millions de
dollars à plus de 7.000 agriculteurs du Kansas pour avoir
commercialisé des semences de maïs génétiquement modifiées avant
que la Chine n'ait autorisé leur importation. 
    
    L'AGENDA ÉCONOMIQUE DU JOUR :             

 (Marc Angrand et Benoît van Ovestraeten, édité par Patrick
Vignal)
  

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below