23 juin 2017 / 06:25 / dans 5 mois

Toshiba demande un délai pour soumettre ses comptes annuels

TOKYO, 23 juin (Reuters) - Toshiba a annoncé vendredi avoir demandé aux autorités de régulation un délai de plus d‘un mois pour soumettre ses comptes annuels qui n‘ont pas pu être audités.

Le conglomérat industriel, plongé dans une crise profonde et menacé d‘une radiation de la Bourse de Tokyo, devait publier ses comptes au plus tard le 30 juin, mais il demande à présent à le faire d‘ici le 10 août, en raison notamment d‘une enquête comptable prolongée concernant sa filiale nucléaire américaine Westinghouse en dépôt de bilan.

Le groupe japonais a dit s‘attendre à remplir toutes les procédures comptables nécessaires pour la publication de ses résultats annuels avant la fin juillet.

Toshiba est depuis la mi-mars sous la surveillance des autorités de la Bourse de Tokyo qui doutent toujours de la fiabilité de ses contrôles internes après l‘énorme scandale comptable de 2015.

Même si le groupe parvient à soumettre ses comptes au terme du délai demandé, il devra encore compenser les pertes de sa filiale nucléaire américaine et consolider son bilan d‘ici fin mars pour rester coter sur le Nikkei.

A la recherche de liquidités, Toshiba a dit mercredi avoir choisi un consortium mené par le gouvernement japonais et le fonds Bain Capital comme acquéreur privilégié de sa division de semi-conducteurs dans l‘espoir de conclure un accord d‘ici la semaine prochaine pour un montant d‘environ 2.000 milliards de yens (16,1 milliards d‘euros)

Mais la perspective d‘une vente rapide et sans accroc de l‘activité de puces mémoire NAND de Toshiba, deuxième fabricant mondial derrière Samsung Electronics, demeure toutefois incertaine.

Western Digital, qui exploite avec Toshiba la principale usine de semi-conducteurs du conglomérat au Japon, a saisi la justice américaine pour empêcher son partenaire de vendre cette activité sans son consentement.

En outre, le premier sous-traitant mondial en électronique Foxconn, qui a formé un consortium concurrent avec notamment Apple et Dell pour racheter les puces de Toshiba, a dit jeudi ne pas vouloir renoncer à son projet d‘acquisition.

A la Bourse de Tokyo, le titre Toshiba a fini en repli de 4,44% à 307,8 yens, sous-performant l‘indice Nikkei en hausse de 0,11%. (Makiko Yamazaki et Kaori Kaneko; Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below