20 juin 2017 / 13:31 / il y a 2 mois

BOURSE-Danone monte encore, porté par des spéculations sur un rachat

(Répétition mastic §2)

PARIS, 20 juin (Reuters) - Le titre Danone grimpe encore mardi à la Bourse de Paris, signant l'une des plus fortes hausses du CAC 40, porté par des spéculations sur un éventuel rachat du groupe agroalimentaire, un scénario évoqué par les analystes d'Exane BNP Paribas.

A 15h30, l'action gagne 1,73% à 68,74 euros après avoir touché, à 69,36 euros, son plus haut niveau depuis début septembre. La valeur avait déjà gagné jusqu'à 1,7% en séance lundi avant de clôturer en hausse de 0,21%.

"C'est dans la lignée de la note d'Exane hier", commente un trader basé à Paris.

Dans une note parue lundi, les analystes d'Exane BNP Paribas estiment que la récente élection d'Emmanuel Macron rend plus probable la perspective d'un rachat de Danone.

Le groupe français pourrait intéresser des géants du secteur comme Kraft Heinz, PepsiCo ou encore Coca-Cola , précisent-ils, tout en écartant en revanche l'hypothèse d'un rachat par Nestlé en raison des problèmes de concurrence que soulèverait cette opération.

"Même si nous pensons que la probabilité d'un rachat de Danone est faible (nous l'évaluons à 20%), le cours de Bourse ne prend pas du tout en compte une telle éventualité", indiquent les analystes.

Ces derniers font remarquer que le titre n'a jamais été aussi peu cher par rapport au secteur européen des biens de consommation avec un ratio cours sur bénéfices attendus pour 2018 de 17,5 contre 19,6 fois en moyenne pour ses concurrents.

En Bourse, Danone affiche un gain de 15% depuis le début de l'année, contre une progression de plus de 11% pour l'indice Stoxx 600 du secteur de l'alimentation et des boissons.

Personne n'était joignable dans l'immédiat chez Danone pour apporter un commentaire.

"Depuis juin 2014, nous continuons de penser qu'une OPA reste un scénario possible", indique de son côté Pierre Tegner, analyste chez Natixis.

"Il reste probablement six à 12 mois à un acquéreur pour faire véritablement une bonne opération en rachetant Danone", indique-t-il, soulignant la valorisation "dérisoire" du groupe.

Le potentiel de synergies lié au rachat de l'américain Whitewave et les économies induites par le plan de réorganisation du groupe sont totalement sous-valorisés par le marché, explique Pierre Tegner.

Le scénario d'un rachat de Danone est en revanche écarté par d'autres. "Je n'y crois absolument pas", a commenté un analyste. "Ces fusions ne répondent absolument pas aux demandes des consommateurs. Ce sont des opérations financières qui sont des soins palliatifs pour des dinosaures en fin de vie", indique-t-il.

Blandine Hénault, avec Dominique Vidalon, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below