19 juin 2017 / 09:03 / dans 3 mois

LEAD 2-SALON-Boeing lance le 737 MAX 10 avec plus de 240 commandes

(Actualisé avec détails, contexte, commandes Boeing et Airbus et arrivée de Macron)

LE BOURGET, 19 juin (Reuters) - Boeing a dévoilé lundi le 737 MAX 10, nouvelle version de 230 sièges de son monocouloir, pour lequel il dit avoir reçu plus de 240 commandes et engagements de la part d‘une dizaine de clients.

“Le MAX 10 doit apporter plus de valeur pour nos clients et plus d‘énergie au marché”, a déclaré le patron du groupe Boeing, lors d‘une conférence de presse au début du salon du Bourget.

Selon les analystes, le cinquième membre de la famille 737 MAX est destiné à occuper le segment des monocouloirs les plus grands, face au succès de l‘A321neo d‘Airbus, qui peut transporter jusqu‘à 240 passagers.

Plusieurs sociétés de crédit-bail aéronautique ont de fait passé commande de cet appareil et d‘autres de Boeing lundi, durant le salon.

Airbus a répliqué en annonçant une commande de 100 avions de la famille A320neo de la part du loueur General Electric Commercial Aviation Services (GECAS) - qui a aussi commandé des B737 MAX 10 - équipés de moteurs LEAP de CFM International, coentreprise de Safran et de GE.

Dimanche, des sources avaient également rapporté que la compagnie péruvienne à bas coûts Viva Air Peru était sur le point de conclure avec l‘avionneur européen un contrat d‘un d‘environ cinq milliards de dollars (4,46 milliards d‘euros) pour une trentaine d‘A320neo et 15 A320ceo.

D‘autres sources du secteur s‘attendent aussi à ce qu‘Airbus annonce une commande pour 10 de ses avions A350-900.

Si la demande d‘avions civils est susceptible de ralentir, il semble que celle des avions militaires se redresse nettement après des années d‘un marasme lié à des coupes budgétaires et à une croissance économique atone, en témoignerait une méga-commande de F-35 que Lockheed Martin serait sur le point de signer.

Comme un symbole, le président français Emmanuel Macron est arrivé lundi au salon aéronautique à bord de l‘avion de transport militaire européen A400M d‘Airbus dont le programme a souffert d’importants retards et surcoûts.

Airbus a également dit dimanche travailler sur une nouvelle version de l‘A380 qui permettra de transporter davantage de passagers et sera plus économe en carburant grace à des ailettes.

Boeing est toutefois susceptible de dire, lors du salon, que la demande de très gros porteurs tels que l‘A380 et son propre 747 est quasiment inexistante.

Tim Hepher, Mike Stone et Cyril Altmeyer, Claude Chendjou pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot et Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below