16 juin 2017 / 15:24 / dans 5 mois

SALON-Boeing, Rolls ne voient pas d'impact des tensions dans le Golfe

PARIS, 16 juin (Reuters) - Des responsables de Boeing et de Rolls-Royce ont estimé vendredi que la récente instabilité au Moyen-Orient ne se traduisait pas encore en reports ou annulations de commandes d‘avions.

Les compagnies du Golfe ont vu leur croissance ralentir au cours des 12 derniers mois à cause de l‘impact du bas niveau des prix du pétrole sur leur trafic.

La récente crise diplomatique entre le Qatar et ses voisins du Golfe a accru les pressions sur les compagnies de la région, qui ont acheté massivement des gros porteurs ces dernières années.

“Toute crise majeure au Moyen-Orient affecterait notre industrie d‘une manière ou d‘une autre. Nous n‘en sommes pas encore là”, a dit Eric Schulz, responsable des avions civils chez Rolls-Royce, lors de la conférence Paris Air Forum organisée par La Tribune avant l‘ouverture du salon du Bourget lundi.

“Par rapport à la situation d‘il y a six mois, c‘est un environnement qui nous semble moins stable, mais cela ne signifie pas qu‘il sera instable dans six mois”, a-t-il ajouté.

Randy Tinseth, directeur du marketing de Boeing, a dit qu‘il ne constatait pas davantage de demande de rééchelonnements et d‘annulations de commandes de clients du Moyen-Orient.

“Ils sont peut-être un peu plus prudents mais nous ne voyons pas d‘augmentation notable des reports et annulations à ce stade”, a-t-il dit. (Victoria Bryan, avec Tim Hepher et Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below