15 juin 2017 / 22:53 / dans 3 mois

LEAD 1-Feu vert des autorités US à la fusion DuPont/Dow Chemical

(Complété avec des précisions)

15 juin (Reuters) - Le projet de fusion entre DuPont et Dow Chemical a reçu jeudi le feu vert du département américain de la Justice, à la condition qu‘ils cèdent certains actifs dont des produits de protection des récoltes.

Les deux géants américains de la chimie ont annoncé en décembre 2015 leur projet de fusion par un échange d‘actions évalué alors à 130 milliards de dollars (117 milliards d‘euros), prélude à une scission en trois entités séparées.

Parmi les actifs qui devront être cédés figurent l‘herbicide Finesse de DuPont pour le blé d‘hiver et ses insecticides Rynaxypyr, dont le chiffre d‘affaires annuel se monte à plus de 100 millions de dollars selon le département de la Justice.

DuPont devra aussi se délester de ses copolymères et ionomères servant à la fabrication d‘emballages alimentaires.

Les autorités de la concurrence - département de la Justice et FTC (Federal Trade Commission) - ont eu ou doivent encore se prononcer sur quatre méga-fusions pouvant avoir un impact sur les agriculteurs américains.

En plus du rapprochement entre Dow et DuPont, Bayer est en train d‘acquérir Monsanto et Syngenta a accepté de se vendre au chinois ChemChina. A cela s‘ajoute un projet de fusion entre les fabricants d‘engrais Potash Corp et Agrium.

Le groupe issu de la fusion entre Dow et DuPont se scindera en trois sociétés indépendantes, spécialisées respectivement dans les sciences des matériaux, les produits de spécialités et les semences.

Dans un communiqué, le département de la Justice indique que les cessions d‘actifs permettront de “préserver une vigoureuse concurrence” au bénéfice des fermiers américains.

Dow et DuPont ont de leur côté indiqué dans un communiqué que la fusion permettrait de réaliser des économies de trois milliards de dollars et des synergies de croissance d‘un milliard.

Les deux groupes ont déjà reçu l‘aval des autorités de la concurrence en Europe, en Chine et au Brésil. Il ne leur reste plus qu‘une poignée d‘autorisations à obtenir, dont celles du Canada et du Mexique. (Diane Bartz à Washington, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below