14 juin 2017 / 13:14 / dans 5 mois

USA-Les ventes au détail en baisse de 0,3% en mai

WASHINGTON, 14 juin (Reuters) - Les ventes au détail aux Etats-Unis ont accusé en mai leur plus forte baisse depuis 16 mois, en raison du recul de la demande de voitures et des dépenses non essentielles, ce qui pourrait remettre en cause le scénario d‘une forte accélération de la croissance au deuxième trimestre.

Le département du Commerce a annoncé mercredi que ces ventes avaient reculé de 0,3% le mois dernier, la plus importante baisse depuis janvier 2016. En mars, la hausse a bien été de 0,4% comme annoncé en première estimation. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un petit gain de 0,1% en mai.

Par rapport à mai 2016, les ventes au détail affichent une progression de 3,8%.

Hors automobile, essence, matériaux de construction et alimentaire, les ventes au détail sont restées inchangées en mai après une hausse de 0,6% en avril (+0,2% en première estimation). Cette définition des ventes au détail est celle qui correspond le mieux à la composante des dépenses de consommation intégrée dans le produit intérieur brut (PIB).

Une reprise de la croissance est attendue ce trimestre après une stagnation liée à un ralentissement des dépenses de consommation et de l‘investissement en stocks en début d‘année.

Le produit intérieur brut a progressé à un taux annualisé de 1,2% au premier trimestre après avoir atteint un rythme de 2,1% entre octobre et décembre.

La Fed d‘Atlanta prévoit un PIB, en rythme annualisé, en hausse de 3,0% au deuxième trimestre, mais cette estimation pourrait être revue à la baisse en raison du repli des ventes au détail de base.

La faiblesse inattendue des dépenses de consommation, qui représentent plus des deux tiers de l‘économie américaine, pourrait inquiéter les responsables de la Réserve fédérale qui avaient précédemment attribué le ralentissement de la demande intérieure à des facteurs transitoires.

Les ventes de véhicules ont baissé de 0,2% en mai, après une progression de 0,5% en avril, tandis que les ventes d‘essence ont reculé de 2,4%, la plus forte baisse depuis février 2016.

Celles de matériaux de construction sont restées inchangées. En revanche, les ventes dans la confection ont augmenté de 0,3%.

Les grands magasins continuent cependant de souffrir de la concurrence du commerce en ligne, avec des ventes en repli de 1,0%, la plus forte baisse depuis juillet 2016. Les ventes des distributeurs en ligne au contraire ont progressé de 0,8% en mai, après un gain de 0,9% en avril.

Tableau:

Les indicateurs américains en temps réel (Lucia Mutikani; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below