12 juin 2017 / 18:11 / dans 6 mois

Accord probable jeudi entre la zone euro et le FMI sur la Grèce

BRUXELLES, 12 juin (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) devraient probablement parvenir à un compromis sur la Grèce lors de la prochaine réunion de l‘eurogroupe, jeudi, ouvrant la voie au déblocage d‘une nouvelle tranche d‘aide à Athènes, a-t-on appris lundi de sources proches du dossier.

Illustrant la volonté du Fonds de boucler un accord, Christine Lagarde, la directrice générale du FMI, sera présente à cette réunion qui se tiendra à Luxembourg.

L‘ancienne ministre française de l‘Economie a proposé la semaine dernière une solution de compromis par laquelle le FMI s‘associerait au plan de renflouement financier négocié à l‘été 2015 - le troisième depuis le début de la crise de la dette grecque - sans pour autant débourser immédiatement de l‘argent.

Cette proposition permettrait de sortir du blocage actuel qui voit le FMI conditionner sa participation à ce plan d‘aide de 86 milliards d‘euros à des mesures d‘allègement de la dette grecque, mesures que refusent certains membres de la zone euro, dont l‘Allemagne, qui souhaitent pourtant l‘implication du fonds dans le sauvetage financier de la Grèce.

Une participation du FMI, même si elle n‘engage pas dans l‘immédiat le versement d‘argent, suffirait au Parlement allemand pour qu‘il accepte le déblocage de nouvelles tranches d‘aide à Athènes; la Grèce pourrait dès lors faire face à ses prochaines échéances et éviter de se retrouver en défaut de paiement (Athènes doit rembourser environ sept milliards d‘euros de prêts arrivant à échéance le mois prochain).

“Tout le monde pense qu‘il existe une probabilité élevée que nous nous retrouverons avec la solution que Lagarde a exposée”, a dit un responsable impliqué dans la préparation de l‘eurogroupe de jeudi à Luxembourg.

Le Parlement grec a voté vendredi de nouvelles réformes exigées par les créanciers internationaux.

Lors du précédent eurogroupe, le 22 mai, les Européens et le FMI ne sont pas parvenus à se mettre d‘accord sur l‘ampleur à donner à l‘allègement de la dette et sur les mesures que la Grèce devra mettre en oeuvre pour pouvoir gérer durablement sa dette après l‘arrivée à terme, en 2018, de son troisième plan d‘aide international.

En plus de la question d‘une participation ou non du FMI, les deux entités diffèrent également sur leurs prévisions de croissance de l‘économie grecque, le Fonds étant moins optimiste que les Européens. (Jan Strupczewski; Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below