11 juin 2017 / 12:29 / il y a 4 mois

Le patron d'Opel prévoit de démissionner dès le rachat par PSA-journal

BERLIN/FRANCFORT, 11 juin (Reuters) - Le président du directoire d‘Opel, Karl-Thomas Neumann, prévoit de démissionner dès que General Motors aura conclu la vente de sa filiale à PSA, rapporte dimanche le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Karl-Thomas Neumann pense que la vente d‘Opel à PSA, annoncée en mars, est la bonne décision stratégique mais il craint que le constructeur français n‘ait pas pris conscience de l‘importance croissante des voitures électriques, écrit le journal, sans citer ses sources.

Il envisage d‘informer le conseil de surveillance d‘Opel de sa décision lors de sa prochaine réunion le 22 juin, poursuit la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Opel a fait savoir jeudi que sa vente à PSA, qui devrait le valoriser 2,2 milliards d‘euros, pourrait être conclue dès le 31 juillet en fonction des autorisations réglementaires.

Karl-Thomas Neumann, âgé de 56 ans, a déclaré en mars qu‘il prévoyait de rester à son poste une fois Opel passé dans le giron de PSA. Il parlait alors d‘un “grand respect l‘un pour l‘autre”.

Une source a déclaré dimanche à Reuters que Karl-Thomas Neumann pourrait réintégrer Volkswagen, qu‘il avait quitté en 2013 pour prendre la tête des activités européennes de GM, qui incluent aussi la marque Vauxhall.

Chez Volkswagen, Karl-Thomas Neumann a dirigé le secteur de l‘électromobilité et les activités du constructeur en Chine. Il a quitté le groupe de Wolfsburg après avoir perdu une lutte de pouvoirs dans le cadre d‘un remaniement de la direction.

Les dirigeants de VW réfléchissent maintenant de manière informelle à le faire revenir, peut-être pour prendre la direction d‘Audi, la marque haut de gamme du groupe, a dit la source à Reuters.

L‘actuel président du directoire d‘Audi, Rupert Stadler, a été critiqué pour sa gestion du scandale des émissions polluantes des véhicules diesel du groupe, dont des modèles de sa marque.

Il n‘a obtenu le mois dernier qu‘une prolongation de cinq ans de son contrat à la suite d‘un accord au sein du conseil de surveillance selon lequel il n‘accomplirait pas l‘intégralité de son mandat, ont dit deux sources à Reuters.

Ni VW ni Opel n‘ont voulu s‘exprimer sur le sujet ce dimanche. (Rédaction de Francfort; Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below