8 juin 2017 / 12:59 / dans 3 mois

Principaux extraits de la conférence de presse de Mario Draghi

TALLINN, 8 juin (Reuters) - Voici les principaux extraits de la conférence de presse donnée par Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), laquelle a maintenu jeudi sa politique monétaire inchangée comme prévu tout en fermant la porte à de nouvelles baisses de taux, alors que l‘inflation dans la zone euro demeure sous son objectif malgré l‘accélération de la croissance économique.

SUR LES CONDITIONS D‘UN ABANDON DES MESURES DE POLITIQUE MONETAIRE NON CONVENTIONNELLES

“Nous devons être confiants sur le fait que le taux d‘inflation converge durablement vers notre objectif d‘une inflation proche de 2%... De plus (ce mouvement) doit être auto-entretenu.”

SUR LES CONSEQUENCES D‘UN ARRÊT DU QE POUR LES PAYS TRES ENDETTES

“La première chose dont il faut se souvenir est que nous avons un mandat (...) spécifié en termes de stabilité des prix. Il a été dit que les épargnants sont affectés par notre programme (d‘achats d‘actifs), que les banques sont affectées par notre programme, maintenant ce sont les budgets des Etats (...)”

“Il ya toujours des pays qui anticipent et des pays à la traîne. Donc notre programme a comme objectif la stabilité des prix et c‘est ce dont nous devons nous souvenir”.

“Ces pays qui ont une situation budgétaire difficile et une croissance faible et une absence de réformes structurelles seront certainement plus affectés que d‘autres par une possible augmentation des taux d‘intérêt (...) le point principal ici est de ressusciter la croissance.”

ABANDON DU BIAIS ACCOMMODANT SUR LES TAUX

“Nous avons abandonné le biais accommodant sur les taux parce que les risques extrêmes sur l‘inflation ont disparu (...) si ces risques devaient resurgir, nous serions certainement prêts à baisser les taux.”

SUR LE PROGRAMME D‘ACHATS DE LA BCE

”Je veux souligner que la BCE restera dans le marché pour longtemps (...) quand nous disons (dans le communiqué) que les achats nets seront réalisés parallèlement aux réinvestissements du remboursement du principal des titres arrivant à échéance acquis dans le cadre du programme de rachats d‘actifs.

”Nous disons plus loin qu‘un degré toujours très substantiel d‘accommodation monétaire reste nécessaire.

“Au bout du compte et fondamentalement, le Conseil des gouverneurs a confiance dans la solidité et la puissance du programme d‘achats.”

SUR L’ECONOMIE DE LA ZONE EURO

“L’information (…) confirme une dynamique plus forte au sein de l’économie de la zone euro dont il est attendu qu’elle croisse à un rythme légèrement plus rapide que ce qui était prévu précédemment.”

SUR LE CARACTERE EQUILIBRE DES RISQUES ENTOURANT LA CROISSANCE

“D’un côté, la dynamique cyclique positive actuelle augmente les chances d’une reprise économique plus forte que prévu. De l’autre, les risques baissiers liés de manière prédominante à des facteurs mondiaux continuent d’exister.”

SUR L‘INFLATION

“Nous voyons également que l‘incertitude sur la trajectoire de l‘inflation a aussi diminué, et, au fur et à mesure que l‘écart de production se résorbe et que le taux de chômage diminue, nous devenons plus confiants sur une convergence de la trajectoire d‘inflation vers notre objectif de manière plus durable”.

“Rien de significatif n‘est intervenu sur l‘inflation en dehors du prix du pétrole et du prix de l‘alimentation (...) l‘inflation sous-jacente est demeurée la même d‘une année sur l‘autre.”

AUCUNE DISSENSION

“Je n’ai entendu aucune voix dissonante (au cours de la réunion d’aujourd’hui) (…) en ce qui concerne les propositions (de politique monétaire).”

SUR UN RALENTISSEMENT DES ACHATS D’ACTIFS EN SEPTEMBRE

“Cela n’a pas été débattu.”

SUR LES PERSPECTIVES ECONOMIQUES

“Nous considérons que les risques entourant les perspectives de croissance sont dans l‘ensemble équilibrés.”

PERSPECTIVES D‘INFLATION ET ACHATS D‘ACTIFS

”(...) Dans le même temps, l‘expansion économique doit encore se traduire par des dynamiques inflationnistes plus fortes.

”Jusqu‘à présent, les mesures de l‘inflation sous-jacente restent faibles. En conséquence, un degré très significatif d‘accommodation monétaire reste nécessaire pour que les pressions sur l‘inflation sous-jacente se développent et soutiennent l‘inflation publiée à moyen terme.

“Si les perspectives deviennent moins favorables ou si les conditions financières deviennent incompatibles avec de nouveaux progrès vers un ajustement soutenu de la trajectoire d‘inflation, nous sommes prêts à augmenter notre programme d‘achats d‘actifs en termes de taille et/ou de durée.”

PREVISIONS D‘INFLATION REVISEES EN BAISSE

“Les prévisions des équipes de la BCE pour la hausse harmonisée des prix à la consommation (IPCH) sont de 1,5% pour 2017, 1,3% pour 2018 et 1,6% pour 2019. Les prévisions ont été révisées à la baisse.” (Desk EMEA, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below