7 juin 2017 / 06:48 / dans 3 mois

Japan Display envisage une profonde restructuration-presse

TOKYO, 7 juin (Reuters) - Japan Display envisage une restructuration plus profonde que celle initialement annoncée et n‘exclut pas de solliciter une aide financière extérieure en raison de son entrée tardive sur le marché des écrans OLED qui pourrait lui faire perdre des clients tels qu‘Apple, rapporte mercredi le quotidien économique Nikkei.

A la Bourse de Tokyo, l‘action Japan Display a gagné 9,74% en clôture en réaction à cette annonce qui marque la dernière restructuration éventuelle en date d‘une industrie téchnologique japonaise en difficulté.

Toshiba, deuxième fabricant mondial de mémoires NAND, compte sur la vente de sa division de semi-conducteurs pour couvrir les milliards de dollars de dépassements de coûts de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse qui a déposé son bilan.

Selon le Nikkei, Japan Display sollicite des fonds d‘investissement et examine des possibilités d‘alliance; la société nommera également une nouvelle équipe de direction lors de l‘assemblée générale annuelle prévue ce mois et annoncera d‘ici août un nouveau plan d‘activité à moyen terme.

Après trois années consécutives de pertes, Japan Display a annoncé une réduction de 30% de ses effectifs fin 2016 et a également consolidé la production de ses usines.

Réagissant à l‘article du Nikkei, un porte-parole de Japan Display a dit que ces informations n‘étaient basées sur aucune annonce de la part de la société.

Outre des investisseurs extérieurs, Japan Display cherche également à obtenir l‘aide du fonds d‘investissement public Innovation Network Corporation of Japan (INCJ), qui avait déjà volé au secours du fabricant d‘écrans l‘an passé.

L‘INCJ avait participé à la création de Japan Display en 2012 en finançant la fusion des filiales écrans d‘Hitachi , de Sony et de Toshiba.

L‘INCJ a accepté en décemb re d‘accorder à Japan Display une aide pouvant atteindre 75 milliards de yens (607 millions d‘euros).

Depuis sa création, les comptes de Japan Display ont été en grande partie dans le rouge et il reste très dépendant des ventes de l‘iPhone d‘Apple, son principal client qui représente environ la moitié de son chiffre d‘affaires.

Japan Display a également raté le virage vers les dalles OLED (diodes électroluminescentes organiques), une technologie qui permet de fabriquer des écrans plus fins et plus souples et aux résolutions plus élevées. Nombre de fabricants de smartphones commencent à équiper leurs appareils de tels écrans et selon des analystes, Apple devrait doter son prochain iPhone d‘un écran OLED.

Japan Display, qui prévoit de nouvelles pertes à l‘avenir en raison d‘une baisse des ventes et d‘une hausse des coûts de production de l‘un de ses nouveaux sites, investira plus dans l‘OLED et il compte en lancer la production à grande échelle en 2018. (Naomi Tajitsu; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below