1 juin 2017 / 11:15 / il y a 4 mois

Zone euro-Villeroy pour un budget et un ministre des Finances communs

* Les réformes structurelles, un préalable à tout progrès

* La création d‘un fonds de stabilisation possible rapidement

* Un budget et des emprunts communs une fois la confiance établie

BRUXELLES, 1er juin (Reuters) - Le gouverneur de la Banque de France a exprimé jeudi son soutien aux pistes de réformes de la zone euro avancées par la Commission européenne, dont la création d‘un fonds de stabilisation et, à plus long terme, la mise en place d‘un budget commun financé par une dette commune et géré par un ministre des Finances.

“Notre responsabilité commune est de poursuivre sur la voie de l’intégration européenne. Mais nous ne pouvons pas continuer comme avant”, a dit François Villeroy de Galhau devant le Brussels Economic Forum.

La Commission a dévoilé mercredi des pistes de réflexion pour intégrer davantage la zone euro après la sortie de la Grande-Bretagne de l‘UE, en 2019, avec un renforcement de l‘Union économique et monétaire qui passerait par la création d‘un Trésor commun et d‘un ministre des Finances de la zone.

Mais les conservateurs allemands ne veulent pas entendre parler d‘un budget commun, de crainte que le pays le plus riche de la zone se retrouve à payer pour les moins disciplinés, et le ministère des Finances a dès mercredi rappelé sa ferme opposition à toute mutualisation de la dette.

Pour François Villeroy de Galhau, les réformes structurelles nationales “sont une condition préalable pour que chaque pays retrouve sa crédibilité en Europe”, à commencer par la France et l‘Italie, “et pour libérer notre potentiel collectif de croissance économique”.

Mais il fait valoir aussi que les carences dans la coordination des politiques budgétaires de sortie de crise ont coûté entre deux et trois de points de croissance à la zone euro entre 2011 et 2013.

Dans ce contexte, la création d‘un fonds de stabilisation doté de moyens représentant de 1 à 2% du produit intérieur brut de la zone euro doterait celle-ci d‘une capacité pour agir pendant les crises.

“SAUT QUANTIQUE”

Financé par emprunt, il serait utilisé pour “réduire les déséquilibres macroéconomiques de la zone euro, en soutenant, par des prêts, les politiques contracycliques des États membres lorsqu’ils sont confrontés à des chocs économiques asymétriques”, a précisé le gouverneur de la Banque de France.

Pour concrétiser cette ambition, la zone euro devrait se doter d‘un ministre des Finances, une proposition reprise par le nouveau président français Emmanuel Macron, qui cumulerait cette fonction avec celles de président de l‘Eurogroupe et de commissaire européen à l‘Economie, et serait responsable devant le Parlement européen.

Il s‘appuierait sur les compétences d‘un Trésor européen et un Conseil de politique économique consultatif et indépendant.

À plus long terme, “à mesure que la confiance mutuelle entre les pays de la zone euro augmentera”, il conviendra d’envisager un véritable budget de la zone euro, géré par le ministre des Finances.

Mais ce budget “ne doit en aucun cas être confondu avec une ‘union de transfert’ à sens unique”, des pays les plus riches vers les plus pauvres, une crainte nourrie par les Allemands. “Il devrait potentiellement profiter à tous les pays de la zone euro, et pas seulement aux plus faibles, et trouverait son ancrage dans une convergence économique accrue”, a souligné le gouverneur de la Banque de France.

Il pourrait également servir à financer certains “biens publics européens” comme la technologie numérique, la transition énergétique ou l’intégration des réfugiés, et comporter un système d’assurance-chômage à l’échelle de l’Europe, un autre idée avancée par la Commission européenne.

Pour être efficace, il devra pouvoir émettre directement une dette commune, pour l‘avenir, et/ou collecter des impôts”, a estimé François Villeroy de Galhau, parlant d’un véritable “saut quantique” dans la nature de l‘Union économique et monétaire. (Jan Strupczewski, version française Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below